INSTITUT LEININGER 
        Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)
                   YOGAthérapie  -  Ecole de Yoga  - Thérapie holistique
           
Pour votre bien-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                                 
     YOGA quotidien (7)
                                                   

Ce texte est une réflexion menée dans ma revue de Yoga, dans une série d'articles dont le titre était : "Papy s'entraine tous les jours". Cette partie est parue dans le numéro 121 de Drish. Dans Drish 120, nous avons vu que très souvent, le Yoga est considéré comme une pratique physique.
Le temps est un allié important, aussi bien dans la durée des techniques abordées que dans le fait de s'inscrire dans une pratique qui doit s'envisager dans le long terme.
La Tradition orientale permet de bien bouger, de bien respirer et de se détendre : mais elle permet aussi d'accéder à des résultats surprenants : j'ai pu en donner quelques exemples.
Et puis, il y a cette énergie de densification qui agit sur nos muscles, nos tendons, nos espaces articulaires.
Abordons, à présent, la suite.
                                

Voir aussi :
       - Yoga quotidien (6)                                    - La tradition du Yoga                                  - Yoga quotidien : définir ses objectifs      - Conscience de l'instant
       - Yoga quotidien : objectifs, effets ...
         - Les mécanismes du mental                                           
                                              

Adopter le Yoga en tant que discipline quotidienne est la conclusion des nombreux arguments proposés jusqu’ici.
Un peu de tout tous les jours … disait le sage indien Shivananda : la pratique effectuée une fois par semaine apporte de nombreux bénéfices, mais ces derniers seront plus forts et plus durables si l’on s’y met un peu tous les jours
Condition humaine
Pour faire face à l’énergie et la tendance naturelles de la densification, il n’y a qu’une logique. Dans tous les cas, une constante reste : il nous faut bouger. Georg Groddeck, psychanalyste reconnu par Freud bien qu’il n’appartînt pas à l’école de Vienne, considéré selon certains, comme le père de la psychosomatique, psychanalyste sauvage, selon d’autres, clamait à propos du corps, que Ce dont on n’use pas pourrit ! …
Charmante perspective lorsqu’on connaît les dégâts de la sédentarité dans notre monde ‘moderne’ au confort excessif.
Nous avons passé en revue les effets du Yoga, en tout cas, les principaux, et avons également considéré ceux inattendus et particulièrement puissants, qui surviennent parfois et rééquilibrent l’existence. Il ne reste plus à présent qu’à voir comment organiser ses séances en fonction des objectifs que l’on se pose.
Dans le dernier numéro, j’ai mentionné le temps, celui de la durée de l’existence qu’il est idéal d’accompagner d’une pratique soutenant la vie, celui du maintien de la technique et celui de la durée de la séance. Nous verrons que ces deux derniers nous intéresseront particulièrement, d’autant qu’ils sont dépendants l’un de l’autre et solidement imbriqués.
 En attendant, voyons ensemble concrètement comment organiser sa séance en fonction de la motivation qui nous amène à mettre en place.
Yoga du matin
Pratiquer quelques postures mouvements de yoga, le matin, est un très bon moyen de préparer sa journée et même, de la conditionner. Je vais vous faire un aveu : j'ai longtemps résisté à l'installation de cette habitude pour une raison peu avouable. En effet, je trouvais le yoga plus facile le soir, et particulièrement difficile, le matin. Et puis un jour, je me suis décidé, et j'y ai goûté. L'appréciation n'a pas été immédiate, mais assez rapidement, je dois avouer que j'ai trouvé quelques intérêts, et même quelques avantages. André Van Lysebeth avait une belle expression concernant la difficulté relative, de faire du yoga au lever : En yoga, le plus dur, c'est de dérouler son tapis. Je confirme. Mais il vient un moment où la séance quotidienne matinale devient aisée, autant que peut l'être la séance hebdomadaire à laquelle on vient à midi ou le soir. Ceci tient au fait qu'il est plus facile d'ancrer une habitude au quotidien, qu’une fois par semaine.
Voyons ce qui se passe le matin, lorsqu'on décide d'activer son corps.
L'art de bâiller …
Selon les individus, réveil matinal peut-être un moment agréable ou difficile. Mais j'ai connu des pratiquants qui affirmaient être exécrables jusqu'au moment du café, et finalement accepté de pratiquer le yoga du matin lors des stages, avec un ravissement qui les surprenait eux-mêmes.
Tout en restant au lit, on peut s'étirer, bâiller, profiter encore quelques instants de la chaleur des draps, goûter le temps des secondes qui s'égrènent, le plaisir de farniente momentané dont on sait qu'il ne va pas durer puisque l'heure et là. Les premiers étirements permettent de se reconnecter à soi-même, de faire le point sur l'état corporel, d'éveiller ses muscles, de mobiliser ses articulations, de reprendre une ventilation plus ample par le bâillement. Vous pourrez retrouver avec délice, ce magnifique texte d'Alain dont le titre ‘L'art de bâiller’, inspire cette double envie de le lire et de bâiller.
Ce premier réveil étant effectuée, il est temps de passer à la suite.
Celle que je vous propose, doit se faire sans trop penser, sans trop cogiter, sans trop mettre en route son mental et ses agitations. Il importe de conserver la chaleur du corps, et de se diriger rapidement vers la salle de bains, où on pourra prendre une douche fraîche, rapide, avant de se livrer à la pratique.
Le confort, toujours
Toutes les indications concernant cette première étape, ont été décrites : il est essentiel de se souvenir que le confort est toujours la règle, même quand on goûte à l'eau froide, le matin, au lever. La douche fraîche doit stimuler le système thermorégulateur et provoquer une réaction visible au niveau de la peau, sous la forme de tâches rouges dues à la circulation sanguine qui se trouve très activée. En cas de refroidissement, prendre une douche chaude.
Si vous optez pour cette première étape, il importe de s'activer rapidement. Masser tout le corps à mains nues pour augmenter la circulation cutanée aussi bien sanguine qu’énergétique est un bon moyen de s’activer avant de passer à Baïtak ou la salutation au soleil et ses variantes, qui sont excellentes pour permettre une stimulation complète du corps, une mise en route efficace, un réchauffement complet de l'organisme tout entier.
Tout ceci bien entendu se fait à jeun.
Autre part il faut tenir compte que le matin, le corps est raide, pas encore bien réveillé, et qu'il faut accepter ces limitations temporaires sans les brusquer.
Cette première action matinale et bénéfique, avec ou sans douche fraîche, peut-être la seule pratique intégrée dans son programme, ou bien, en être simplement le point de départ. Une fois cette mise en route effectuée, le travail visant les objectifs prévus, peut commencer.
Quel choix ?
S'activer le matin est préférable à l'option de la pratique mentale ou de la concentration, voire de la méditation. La raison en est simple : les températures sont généralement les meilleures à ce moment-là. L'été, il fait moins chaud, l'hiver, le froid est stimulant et nécessite de faire bouger le corps afin que l'énergie ne stagne pas.
Que ce soit pour une préparation du Yoga sur le long terme, avec par exemple, l'envie de réaliser des postures inhabituelles, plus difficile, ou moins accessible, ou bien pour un travail d'assouplissement, tonus, le matin reste les meilleurs moments. En effet la pratique tonique et à éviter le soir, à moins d'avoir des projets d'activités pour la fin de la journée : sortie, travail intellectuel, réunion, etc.
J'évoquais plus haut la difficulté à se mettre yoga le matin, du fait que le corps est plus raide, moins disponible, moins souple, et qu’il ne répond pas aussi bien dans la journée ou le soir. Cependant, les lois physiologiques auxquelles nous somment soumis, sont là : le meilleur moment pour gagner en souplesse, prendre. En effet, à ce moment-là, lorsqu'on va ‘tirer’ sur les articulations et sur les muscles, on trouvera davantage résistance, mais dans le même temps, les tissus qui vont être sollicités sont ceux directement liés au manque de souplesse. Le soir, les muscles sont chauds : de ce fait, les faire travailler, les étirer, se fait avec une certaine aisance. Idem pour les articulations. Le matin, les cellules musculaires sont froides, peut irriguées. La conséquence est la suivante : les tissus qui vont être sollicités sont ceux dits ‘conjonctifs’, qui structurent la masse musculaire. Ce sont ces mêmes tissus sur lesquels on va travailler au plan articulaire, aussi bien au niveau de la capsule articulaire, qu'au niveau des ligaments et des tendons.
On a donc tout intérêt à travailler le matin, pour réveiller le corps, pour le mettre en route, pour l'assouplir, pour le mobiliser, et plus globalement pour préparer sa journée et s'apprêtait à agir dans le sens de ce vieux dicton qui prétend que l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Ce proverbe à la vie dure et se trouve sûrement justifié, puisque nos voisins en cultivent l'essence : Morgenstund hat Gold im Mund disent les Allemands ce qui signifie approximativement que L'heure du matin a de l'or en bouche, tandis que nos voisins anglais disent : The early bird catches the worm que l'on peut traduire par L'oiseau matinal attrape le ver.
Il est remarquable que le fait de pratiquer le yoga le matin, semble donner une longueur d'avance par rapport au quotidien sans yoga. L'expérience a montré que le ressenti du commencement d'une journée entamée par une pratique réfléchie, est autrement plus riche, plus complet, plus harmonieux, on pourrait dire plus ‘plein’, que celui que l'on a lorsque dès le lever, on passe au petit déjeuner puis à la douche, avant de s'engouffrer dans sa voiture pour partir à ses activités.
Pratiquer le yoga le matin, ne serait-ce que quelques instants, permet de reprendre possession de son corps, de l'habiter à nouveau, de rétablir le contact corps mental, de se réconcilier avec soi-même, de reprendre le contrôle sur la matière noble que constitue notre corps, merveille de constitution et d'organisation, merveille de création, ce qui ne peut que permettre d'améliorer considérablement sa journée, et de la vivre en étant en pleine possession de ses moyens à la fois physiques et mentaux.
                            ( … à suivre … )
.

Détail des rencontres
Informations par téléphone au 05 61 785 685.

Retour à la page d'accueil