INSTITUT LEININGER    
        Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)
                                   
Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
                                    
Pour votre bien-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

         
       YOGA, tonus et relaxation
       

Pour la tradition du Yoga, le corps est un outil indispensable dans la préparation de l'évolution qu'elle propose.
Il est le meilleur support dont nous disposions en ce monde pour un travail de qualité permettant d'accéder à des états psychiques profonds car par son contrôle, on parvient à celui de l'énergie et à celui du mental.

Voir aussi :
       - Stages prochains                                - Les effets du Yoga sur le muscle                               - Yoga et activité musculaire                 - Votre souplesse                  - Une culture du Yoga
       -
Yoga et muscle                                   - Le corps dans la tradition                                         - Yoga et corps                                      - Redresser le dos                 - Yoga et liberté                
          
       - Se détendre                                        - Détendre le visage                            
                                              

Yoga, tonus et Relaxation
Ces deux mots semblent opposés ; en fait ils couvrent deux états musculaires. Alors qu'on pourrait penser que le fond animal de l'être humain gère cette fonction, les notions de relaxation et de tonus sont devenues des sources de soucis depuis quelques années. Le monde moderne et les phénomènes de mode et de médiatisation ont accentué cette pression.


Aspects concrets

Soyons brefs : tonus et relaxation sont célèbres parce que rares, et il semble difficile de les concilier autant que de les voir s'installer quand il le faut dans nos pauvres organismes soumis à la pression du stress quotidien. Tonus et relaxation manquent : on est fatigué, las, abattu, tant physiquement que mentalement. Le punch fait défaut, et dans ce cas, ce sont les forces de la vie qui, affaiblies, cessent de nous maintenir. La lutte pour la vie cesse alors, la vie s'en va, laissant la place à la fin.
D'autre part, l'état de relaxation et de détente naturel font défaut à l'humain prisonnier de rythmes de vie contraires à sa nature.

Aspects neuro-musculaires
Les cellules spécifiques de nos nombreux divers muscles transforment l'énergie chimique en énergie mécanique. Cette transformation s'effectue différemment, selon la fonction des muscles considérés : les fibres lisses assurent la vie végétative (ex : transit intestinal) tandis que les fibres striées sont soumises à la volonté et assurent la vie de relation. Dans ce cas encore, il faut encore distinguer les fibres toniques et cinétiques.
Les fibres musculaires sont de taille variable, allant de 0,02 millimètre (autour des vaisseaux sanguins) à 0,8 millimètre (utérus pendant la grossesse). Dans le phénomène de la contraction musculaire volontaire, elle peut être de trois sortes : concentrique, excentrique, ou encore isométrique.

Fonctions musculaires
Si on parle de Fonction musculaire de manière globale, on peut distinguer plusieurs fonctions musculaires qui sont la locomotion, le maintien, le retour veineux, la thermorégulation. On peut ajouter : Tonus musculaire et Fuseaux neuro-musculaires (cf supra).
Autre question importante, celle concernant le regroupement d'un nombre différent de myofibrilles par neurone, selon l'endroit du corps. Les gros muscles, entre autres ceux responsables du mouvement, ont un rapport fibres/neurone supérieur à celui des muscles de l'expression ou dont les fonctions sont plus précises. Nous devons en tenir compte particulièrement au cours de la relaxation, en adoptant un schéma spécifique (la cuisse compte un plus grand nombre de myofibrilles commandées par un neurone, qu'un muscle peaucier du visage.

Autre particularité
Autre particularité, celle liée à la qualité du muscle et tant que liée à la caractéristique de la fibre. Si l'on distingue des fibres lisses pour les viscères et striées pour les muscles soumis au jeu de la volonté, cette dichotomie n'est pas si définitive (cf le muscle cardiaque et la vessie).
Il faut ajouter que les fibres des muscles dits volontaires, présentent elles aussi une variété qui se caractérise par un positionnement dans le corps, une dimension, une couleur, une fonction, un seuil de fatigabilité. De ces fonctions musculaires dépend notre activité physique et notre action corporelle.
Le Yoga reste une technique permettant de privilégier un entraînement musculaire équilibré, non seulement dans le respect des fonctions musculaires ci-dessus, mais également dans l'alternance travail-repos.

La Boucle Gamma
Le contrôle du tonus corporel s'effectue de façon complexe par le biais des neurones sensitifs et moteurs. C'est au niveau de la moelle épinière, au coeur de la Colonne Vertébrale que se régule cette fonction par l'action de systèmes en arc réflexes.
Les fuseaux neuro-musculaires jouent ici un rôle prépondérant.
Mais il faut ajouter à cette disposition anatomique et physiologique, l'interaction avec le système nerveux central et l'encéphale en particulier.
Ainsi, les informations venant de divers centres cérébraux agissent sur letonus global du corps, et la Formation Réticulée (FR), dont on connaît le rôle dans la fonction nocturne du sommeil, agit de façon importante sur le tonus musculaire, soit en l'inhibant, soit en l'accroissant.
Le cervelet, centre de l'équilibre et de la précision gestuelle, ainsi que le rhinencéphale, jouent aussi un rôle dans cette fonction.

Retour à la page d'accueil