INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

Tradition orientale et bonne humeur
            
"La santé par la bonne humeur - 100 clés pour la retrouver" -
                                              Extrait
du chapitre 3 : Joie et traditions

Voir aussi :
     -
Avant-propos                          - Topique de la bonne humeur                      - Psychosomatique et bonne humeur                     - Du pouvoir de la bonne humeur
     - Sage bonne humeur humeur      - Retrouvez la bonne humeur                       - Annexe : "Melody est un ange" …
     -
 


"Joie et Traditions", Sous-chapitre "Tradition orientale & bonne humeur
"

Le Yoga propose d'apaiser l'esprit par le développement méthodique de quatre sentiments : bienveillance envers les êtres heureux, compassion envers ceux qui souffrent, sympathie joyeuse envers les bons et indifférence envers les méchants (T. Michael). Le Yoga Traditionnel donne la teneur des principes fondés sur la satisfaction de sa propre condition : elle imprègne les observances du Yoga, tandis que le Contentement, Santosha, fait partie de cette pratique morale, en est la septième règle et, un choix de vie. Il y a un parallèle entre l'abandon positif à la Vie, l'enthousiasme, et le don de soi à la divinité et au monde, Ishvarapranidhana, 10ème règle du Yoga traditionnel. Les stoïciens et Epictète dans son Manuel, le Yoga indien, le Bouddha dans son Sermon de Sarnath, ont, en des temps et des lieux différents, nommé les 5 causes de la souffrance humaine : l'identification première entre celui qui voit et ce qui est vu, entraîne l'aveuglement, le sentiment de l'ego, le désir de prendre, le refus d'accepter, l'attachement à la vie (Yoga-Sutra II,3) que le Bouddha nommait l'union avec ce qu'on n'aime pas... la séparation d'avec ce qu'on aime... l'impossibilité de satisfaire son désir, et qu'Epictète appelait manquer l'objet de son désir, ou tomber dans ce qu'on voulait éviter. Ce qui signifie que l'on sera malheureux si on cherche à éviter la maladie, la mort ou la misère.

... / ...

Pour bien établir l'humeur forte et naturellement tonique, il importe de l'asseoir sur une base préparée : la prévention consiste à éliminer les causes empêchant d'être heureux, car comme le pense Epictète, ce n'est pas la réalité qui nous tourmente, mais l'opinion que nous en avons. Son Manuel commence par l'évidence que parmi les choses qui existent, certaines dépendent de nous, d'autres, non. Après avoir défini ce qui dépend de nous, qui est libre naturellement, et ce qui n'en dépend pas, qui est faible, esclave, exposé aux obstacles, il ajoute que si on tient pour esclave ce qui est libre et pour libre ce qui est dépendant, on vivra contrarié, chagriné, tourmenté... La conclusion est dans le rejet du désir et de l'aversion. C'est cette forme de pensée qui permettait à Sénèque de conclure qu'est heureux celui qui, grâce à la raison, ne désire, ne craint rien. Les textes anciens de l'Inde tiennent aussi ce discours et nous devons, nous, Occidentaux, les tempérer et les relativiser, car, d'une part, le désir soutient la vie ainsi que la démarche spirituelle (Yoga-Sutra I,21) et, d'autre part, il serait nuisible de tout accepter et de s'enfermer dans un fatalisme passif et irresponsable. Confucius n'éduquait pas celui qui ne désirait pas passionnément.

... / ...

La joie, un état intérieur de paix et de clarté accompagnent le samadhi (Y.S, I,17,47), huitième et dernière étape du yoga traditionnel, sorte d'Illumination, état ultime du Yoga, et la bonne humeur s'établit par la pratique du premier Niyama, la Pureté (Y.S, II,41). Il convient d'éviter le piège du contentement facile, qui n'est pas Santosha, mais une sorte de satisfaction passive fondée sur le sentiment d'inutilité de toute recherche et de tout effort d'élévation et de connaissance (Samkhya 46). Le Vedanta et le Jnana-Yoga, autre forme de Yoga s'appuyant sur les enseignements des textes anciens des Upanishad, enseignent que la Réalité Absolue est Sat-Chit-Ananda, Etre-Conscience-Félicité absolus
.../...
            Retrouvez la suite dans mon livre "La santé par la bonne humeur"

 Retour à la page d'accueil