INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                        
     La tradition du souffle en Yoga
                                            

La posture définie sous le terme âsana qui est la base du Yoga, constitue la 3ème étape du Yoga traditionnel et se caractérise par les mots :
     
"Stihrasukham asanam" (Yoga Sutra II, 46)
... ce qui signifie que : "
la posture doit être ferme et agréable" ...

Voir aussi : 
       - Bien respirer                    - Libérer le diaphragme                    - Stages prochains                      - Yoga : un bénéficiaire : le diaphragme                         - Respiration, ample, profonde, lente, correcte
       - La Conscience du Souffle  - La Tradition du souffle
                   - Le prânâyâma, le travail sur le souffle
                      

... Si elle sert à entretenir le corps et l'esprit, elle développe aussi les capacités d'immobilité indispensables aux étapes suivantes.

Souffle ou respiration ?

Pourquoi le Yoga traditionnel laisse-t-il une place importante à la technique respiratoire ? Plusieurs réponses se présentent. La première est que le souffle est en rapport avec le prâna, l'énergie, et qu'en agissant sur le souffle, le Yogi agit ainsi sur ses énergies, afin de se maintenir en bonne santé, mais aussi pour avoir suffisamment d'énergie pour assurer sa pratique ascétique.
Autre élément important, le Yogi, par l'action sur le souffle, va ralentir sa respiration, ce qui aurait pour effet de prolonger la durée de son existence, mais aussi, et surtout, de l'aider à se rapprocher du but du Yoga qui est le Chittavrittinirodha, à savoir la cessation des tourbillons de l'activité mentale, ou en tout cas, leur ralentissement.

Le souffle dans les textes du Yoga
Dans son rapport à l'activité respiratoire, le Yoga-Sutra I, 31 est éloquent :
     "La souffrance, l'angoisse, la nervosité, une respiration accélérée, sont les compagnons de cette dispersion mentale."
Il est donc essentiel de contrôler le souffle pour tenter d'accéder au but du Yoga, tout en empêchant les émotions très humaines de nous submerger et de déranger l'ordre respiratoire. Il faut donc immobiliser le corps, le contrôler, puis vient le travail sur le souffle, ce que disent les Sutra II,49 et 50 qui précisent :

     "Ceci étant accompli, on expérimente le Prânâyama qui est l'arrêt des perturbations de la respiration
" ...
Puis les textes donnent encore d'autres précisions sur le souffle :
     "Les mouvements de la respiration sont l'expir, l'inspir et la suspension. En portant l'attention sur l'endroit où se place la respiration, sur son amplitude et son rythme, on obtient un souffle allongé et subtil.

Observer le souffle

Mais avant de contrôler son souffle, encore faut-il le connaître et l'observer. Lors des moments de la journée, en fonction des évènements rencontrés et vécus, on se met à l'écoute de la respiration, pour la connaître dans un premier temps, et pour agir sur elle dans un second temps, si les situations rencontrées la perturbent. C'est encore une occasion de se rendre compte que le Yoga est fait de Simplicité, Efficacité, et Complexité.

Retour à la page d'accueil