INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                                         
       YOGA : un bénéficiaire important pour une impérative nécessité : le diaphragme
                                         

Voir aussi :
       - Priorité à une bonne respiration, ample, profonde, lente, correcte
         - Pourquoi respirer par le nez ?                - Bien respirer               - Yoga : un bénéficiaire : le diaphragme
       - La Conscience du Souffle                                                                          - La Tradition du souffle                          -  Le prânâyâma, le travail sur le souffle
       - Stages prochains

      

Autre effet important de certaines postures et techniques vues en cours et en stages : celui sur le diaphragme.

diaphragm

Un muscle très important

La fonction vitale du diaphragme
Ce muscle qui assure la fonction vitale de la ventilation, est souvent le siège de tensions, de spasmes, souvent depuis l'enfance. Nous verrons très concrètement les multiples moyens de rétablir une bonne respiration en libérant ce dôme musculaire. Lorsque le diaphragme n'est pas détendu, il ne peut assurer pleinement sa fonction normale. Or, l’oxygénation, l’énergie, le massage des viscères, le calme, la capacité à se concentrer dépendent directement de cette coupole située entre les viscères abdominaux et l'étage thoracique.


Il est le maître
Certaines pratiques modifient le mouvement abdominal de la respiration naturelle et obligent le diaphragme qui ne peut alors se déplacer vers le bas, à aller vers le haut, donc à assurer une expiration plus complète. Or, cela ne peut s'accomplir que s'il accepte de se détendre.
Le lecteur aura remarqué que je dis bien : s'il accepte de se détendre. En effet, ce point a fera encore l'objet de nos séminaires d'été de façon plus précise en ce qui concerne le diaphragme qu’en 2013, on ne saurait forcer sa respiration, on ne saurait forcer ses organes, on ne saurait contraindre le corps. Il importe d'abord de connaître son fonctionnement de façon à pouvoir l'utiliser dans les meilleures conditions comme partenaire, et non comme une machine à contraindre.
C'est pourquoi seul le diaphragme peut accepter ou non de se détendre ; dans le cas où il ne le pourrait pas, des aménagements sont possibles.

Conséquences
Il importe de s’appesantir quelques instants sur le rôle énorme que joue ce muscle précieux trop souvent oublié.
Le diaphragme est connu au sens où on sait qu’il existe, mais comme d’autres régions du corps apparemment impalpables ou invisibles, on ne le connaît vraiment que très peu. Son importance est souvent ignorée, d’autant qu’on en reste à sa fonction fondamentale : celle respiratoire. Le diaphragme a bien d’autres avantages

Conséquences
Il importe de s’appesantir quelques instants sur le rôle énorme que joue ce muscle précieux trop souvent oublié. Le diaphragme est connu au sens où on sait qu’il existe, mais comme d’autres régions du corps apparemment impalpables ou invisibles, on ne le connaît vraiment que très peu. Son importance est souvent ignorée, d’autant qu’on en reste à sa fonction fondamentale : celle respiratoire.
Le diaphragme a bien d’autres avantages.


Diaphragme et assimilation

Le dessin ci-contre illustre très bien ce que je veux dire : lorsqu’on regarde une planche anatomique décrivant le système digestif, il y a un grand oublié, absent de la représentation : le diaphragme.
On le retrouve sur les dessins de l’appareil respiratoire, pas sur ceux montrant la fonction assimilatrice.
Pourtant, sa position en coupole posée sur l’estomac, le foie, le pancréas, la rate, fait de lui un allié précieux pour l’assimilation.

diaphragm
 Un mouvement incessant

De plus, le contenu viscéral étant maintenu dans une sorte de ‘caisson’ anatomique tenu musculairement par le tonus en relation directe avec celui du diaphragme lui-même, cette configuration fait que même les organes qui ne sont pas directement en contact avec le diaphragme, en subissent les mouvements qui leur procurent un massage bienfaiteur.
En clair, la position du diaphragme et ses mouvements ne peuvent être dissociés du fonctionnement digestif qui, dans son ensemble, se trouve facilité et optimisé par un bon travail diaphragmatique. Or, ce travail ne peut correctement s’effectuer que si le muscle diaphragmatique a une bonne capacité de détente, ce qui est loin d’être le cas chez les Occidentaux pris dans la vie moderne et le courant d’un rythme auquel notre organisme tout entier est soumis.

Retour à la page d'accueil