INSTITUT   LEININGER   
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)
Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                          
     Yoga et coeur                   
                        

Le 21 Avril 2018, je vous ai proposé un parcours du cœur organisé sous l'égide de la Fédération Française de Cardiologie.
Lorsque celle-ci m'a contacté le 11 Janvier puis le 12 Février, donc par deux fois, ce qui m'a laissé entendre que la participation de mon Institut pouvait l'intéresser, j'ai d'abord téléphoné afin de bien vérifier qu'il n'y avait pas d'erreur.

Mes compétences en Yoga et Arts martiaux allaient tout à fait ...

Yoga et
Pour cette organisation, l'utilisation du mot "Parcours" ne signifiait pas nécessairement qu'il allait y avoir un déplacement.
Quant à la date, elle devait se situer entre le 17 Mars et le 21 Mai et restait au choix de l'organisme qui allait mettre en place son parcours du cœur dans sa ville.

Une nécessité
Il y a très longtemps, j'avais entendu André Van Lysebeth dire, à Collbato :

     "Pour vivre longtemps, ce n'est pas un bon cœur qu'il faut, mais de bons reins".

J'ignorais, à l'époque ce que cela signifiait tant pour lui que pour moi.

       
         Voir aussi : 
    
- Rendez-vous Yoga de l'année     
      - Méthodologie adaptée       
      - Bien respirer          
      -
Qui suis-je ?                
  
   - Anti-Stress          
     
- Stage de Yoga : mode d'emploi     
    
 - L'esprit de l'école                      
      - Vos témoignages                 
      - Stages prochains        
      -
Pour vous inscrire
     
      - Stages d'été          
      - Mon expérience      
      - Formation de professeurs          
      - Etude du Yoga                   
      - Nos tarifs                               
                               

                                                                   
            L'Arc debout aussi nommé "Relier le Ciel et la Terre"                   Une merveilleuse mécanique…


Il n'en reste pas moins que notre cœur a un rôle particulièrement important et qu'il faut en prendre soin : c'est là tout le message de la Fédération Française de Cardiologie qui s'emploie depuis longtemps à transmettre ce message vital.
Mais, au fait, est-ce que le Yoga participe à cette prévention ?
Est-ce que le Yoga a vraiment un effet sur le cœur et sa préservation ?
Est-ce que le Yoga propose des solutions concrètes quant à un meilleur fonctionnement cardiaque ?

Yoga du cœur
Parmi les quatre grands Yoga-s, il en est un qui est en lien avec le cœur, mais pas au sens circulatoire. Il s'agit du Bhakti-Yoga ou Yoga de la dévotion qui est une forme de mysticisme et n'a rien à voir avec le Yoga royal que j'enseigne, nommé plus communément Yoga traditionnel, inscrit dans les textes incontournables de Patanjali rédigés il y a plus de 2.000 ans.
Le symbole du Yoga dévotionnel est Hanuman, personnage mythologique qui porte la divinité dans son cœur comme le représente l'illustration ci-contre. Il ouvre son thorax et dans son cœur figure l'image des deux divinités masculine et féminine que sont Rama et Sita, personnages du Ramayana.
En fait toutes les formes traditionnelles de Yoga peuvent avoir une heureuse incidence sur le cœur : je ne les évoquerai pas ici mais, c'est promis, dans les prochains numéros, je vous en parlerai (Cf. p. 56). Retenons pour l'instant qu'ils sont quatre : le Raja-Yoga qui est le principal, le Karma-Yoga ou Yoga de l'action, le Jnana-Yoga ou Yoga de la Connaissance et le Bhakti-Yoga dont je viens de dire un mot en page 45.
Si le Yoga de l'action et le Yoga de la Connaissance peuvent avoir un effet sur le cœur, c'est essentiellement par la dimension philosophique qu'ils développent. Comme j'ai pu l'exprimer dans "La santé par la bonne humeur", l'adoption d'une philosophie de vie peut avoir un véritable bénéfice psychosomatique en amenant chacune et chacun à s'interroger sur son rapport à ce qu'il est et à son action en ce monde. Comme promis, nous y reviendrons.

Yoga et cœur
Pour la question du rapport au cœur, je reste sur la dimension classique du Raja-Yoga, ou Yoga de Patanjali.
Ce Yoga traditionnel en lequel je me suis spécialisé dès 1977, inclut de respecter certaines étapes, de préparer le corps, de travailler sur l'énergie puis, ensuite et seulement ensuite, de s'approcher des pratiques méditatives.
Nous savons que le Yoga n'est pas un sport (voir ci-dessus pages 10 à 17 : "Le Yoga est-il un sport ?"). Il est tout à fait correct de le considérer comme une activité physique mais pas seulement et avec quelques manques si on venait le comparer avec une activité physique complète.

                                          
            Baïthak est bon pour le cœur …                     Hanuman                                                    Pour le froid …

Le but du parcours du cœur mis en place dans l'esprit de la Fédération Française de Cardiologie est de proposer une
réponse à la sédentarité et un bon moyen de faire de la prévention santé. Cet idéal passe par des conseils clairs comme j'ai pu les donner le samedi 21 Avril lors des différentes séances que j'ai mises en place (attention portée au sel et au cholestérol, soin de l'alimentation et du sommeil, évitement du stress …) et par la nécessité d'avoir une activité physique régulière, en privilégiant les bienfaits du sport santé.

Histoire de cœur
Cet engagement personnel et citoyen est important puisqu'il permet de sensibiliser chacune et chacun à des problématiques que l'on ne découvre que lorsque le cœur connaît des défaillances.
Les pratiques qui vous ont été proposées sont tirées du Yoga chinois et du Yoga indien avec quelques mouvements d'échauffement démarrant les séances Anti-stress du mardi soir.
Baïthak qui est une des rares techniques yogiques permettant de provoquer une bonne amplification du rythme cardiaque et respiratoire a servi de moyen de mettre en action cœur et poumons.
La seule condition pour faire cet exercice qui est extrait des techniques guerrières indiennes que les Yogi-s ont intégré à leur discipline afin de renforcer leur corps, est, comme toujours, le confort.
Afin de respecter cette loi fondamentale du confort, il importe simplement de surveiller son souffle et ses sensations, ce qui est assez simple même si on n'est pas habitué à l'effort. La prise du pouls au niveau du cou ou du poignet nous a familiarisés avec cette manifestation physiologique à contrôler.

Le Yoga …
Pour revenir à la question première, le Yoga peut-il vraiment avoir une incidence sur la santé du cœur ?
Ma conviction va dans ce sens à condition de l'associer à des exercices physiques relativement intenses. Les Yogis indiens ont "emprunté" aux guerriers hindous, certaines techniques.
Ainsi, Baithak dont une des phases est en photo en page précédente, aussi nommé "indian squat" ou encore "Uthak Bethak", fait partie de ces exercices qui n'ont rien à voir avec le Yoga traditionnel mais qui ont l'avantage d'activer le corps, ce qui sert à accroître la température interne …
C'est excellent pour lutter contre le froid et développer l'énergie.
En dehors de cet exercice et des salutations au soleil pratiquées en série et avec rapidité (40 en 15 minutes …), ce dont nous reparlerons le 2 Juin prochain, les seules modifications sur l'ensemble cœur-poumons sont une augmentation temporaire et brève de l'amplitude, mais très peu du rythme, ce qui reste insuffisant pour une bonne hygiène cardiaque et pulmonaire.
Pour entretenir une bonne santé pulmonaire et cardiaque, il faut solliciter ces deux fonctions en les faisant varier quant à l'amplitude mais aussi et surtout en augmentant leur rythme.
Donc, continuez à pratiquer le Yoga dans toutes ses dimensions, aussi bien en séance que chez vous et associez à cette régularité un exercice physique bienfaiteur.
Bon courage et bonne continuation.

       
     Tous contacts par mail à : info@institutleininger.com
ou par téléphone 05 61 785 685.
          Les rencontres de l'année sont programmées :
cliquer ici

Retour à la page d'accueil