INSTITUT   LEININGER   
Institut de Thérapie holistique, YOGA, Yogathérapie
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté
Pour votre équilibre et votre mieux-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

 

Revue de Yoga Drish 137-138 parue en Juin 2016

Voir aussi :
                  - La revue de Yoga Drish : présentation                                              - Tous les titres publiés
                  - Comment vous abonner et commander d'anciens numéros ?...
         
                                   

 

"Drish" Revue YOGA      29e année 137-138

 

ischio-jambiers

Un regard sur l'apport réciproque Orient-Occident … une ouverture sur le monde

Revue Drish créée k éditée depuis 1988 par Gill-Eric Leininger-Molinier et  DARSHANA Yoga Traditionnel - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
   Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté 
29ème année  ISSN 0768-5661    

Pour vous abonner cliquer ici

Sommaire du n°137-138

Editorial …                                                               voir ci-dessous
A méditer …                                                             … 4, 26, 30 → voir ci-dessous et aussi : cliquer ici
L'efficacité du Yoga …                                              … 5 à 25 voir ci-dessous
Un mot sanskrit : "Shaucha" …                                  …27 à 29 voir ci-dessous
Fiche technique : "Konâsana", l'Angle …                    …31 à 40 voir ci-dessous
Anatomie appliquée au Yoga : les ischio-jambiers …  …41-42 voir ci-dessous
Yoga au quotidien : améliorer les postures …            …43 à 49 voir ci-dessous
Faites du bien à votre dos et à votre souffle …          …50 voir ci-dessous
Vous avez froid ? …                                                  …51 à 59
voir ci-dessous

Nos rendez-vous …                                                   …60 cliquer ici

   

Dépôt Légal & ISSN 2e trim. 2016. Tirage : 90 ex. Prochain Drish : éyé 2016. Adhésion 2016-2017 : 30

Retrouvez les informations, les séminaires, les écrits et la rubrique Questions-Réponses sur www.institutleininger.com

"Ce que nous savons vraiment, savoir que nous le savons. Ce que nous ne savons pas, savoir que nous ne le savons pas. Là est le savoir même"            Confucius

Editorial du n°137-138

Lorsqu'on tente d'intégrer le Yoga à son quotidien, ce qui, déjà, n'est pas facile à décider -on comprend mieux, alors, la difficulté à s'y mettre-, il arrive qu'on se heurte à des difficultés qui peuvent mener au découragement.
Certes, il faut de la patience, de la persévérance, de l'assiduité … tout cela, on le sait.
Ce qui peut nous être utile, c'est encore et
toujours la compréhension de ce que nous faisons, du pourquoi nous le faisons et des moyens et
limitations qui sont présents.
Ce numéro double de l'été, vous apportera, j'en suis sûr, de nouvelles réponses.
Bonne lecture.
.
                   A très bientôt.
                           
@Gill-Eric Leininger Molinier

L'efficacité du Yoga

Par périodes, le Yoga connaît, dans les médias et dans l'esprit des gens, un regain d'intérêt qui passe et revient avec une certaine régularité.
C'est une question de communication, de modes, de courants plus ou moins fluctuants en fonction des demandes et besoins du public, sachant que c'est très souvent et parfois même, tristement, avant tout, le pouvoir médiatique qui influence et oriente les choix en laissant croire qu'il fournit toutes les données nécessaires à leur maturation ...
                                                                                                                                                                                           (... pour lire la suite, cliquer ici)

A méditer

"Mais qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l'existence qu'il mène ?"
                                                                                                                                    
Albert Camus

"
Il faut entretenir la vigueur du corps pour conserver celle de l'esprit".
                                                                
Vauvenargues écrivain français, 1715-1742

"On peut vivre avec peu de choses et bien se porter"
                                        
Théodore Monod Zoologiste, biologiste français, géologue, botaniste,
                                         anthropologue, professeur d'ichtyologie au Muséum d'Histoire Naturelle
, 1902-2000

Un mot sanskrit : ˝Shaucha˝

Vertu présente dans l’Inde et dans certaines voies philosophiques comme le Jaïnisme, ˝Shaucha˝, en sanskrit, est la pureté, la clarté, la propreté.
Dans son dictionnaire sanskrit, Gérard Huet traduit aussi ˝Shaucha˝ par : honnêteté.
Si l'on considère son antonyme, le terme
˝ashaucha˝ désigne ce qui est malpropre, l’impureté.

Une valeur du Yoga
La pureté constitue le premier principe de la deuxième étape du Yoga traditionnel, précédant le contentement.
Patanjali dit, dans le Sutra II, 40, que la pureté amène le détachement par rapport au corps et l’absence de désir du corps d’autrui.
Pour bien comprendre cette idée, nous devons nous rappeler, comme j’ai pu l’évoquer l’été dernier et aussi dans la revue, que l’une des traductions principales du terme ˝Brahmacharya˝, qui est aussi un des principes du Yoga, est le célibat et/ou la chasteté (Drish n° 126) : la nuance est de taille.
Ce terme de "Brahmacharya" désigne l'âge de l'étudiant  qui n'en est pas encore au stade de fonder un foyer.
Brahmacharya est la quatrième valeur inscrite dans le Yoga traditionnel, précisément dans la première étape nommée Yama.
Les conséquences de cette pratique de purification nommée par Patanjali dans ses Yoga-Sutra, sont
la pureté lumineuse, la paix mentale, la concentration, le contrôle des sens ainsi que la possibilité de réaliser l’Absolu (Yoga-Sutra II, 41).
On le voit, cette valeur a des incidences importantes qui vont au-delà d’une simple hygiène physique ou mentale.
Dans le texte sacré de la Bhagavad Gîtâ (XVII, 14), la pureté est une des composantes de l’ascèse du corps avec l
e respect, le contrôle des sens, la mansuétude.

Physique et mentale
La pureté est aussi la purification : la technique décrite dans Drish 130, Shank Prakshalana, et celle présentée Drish 134, qui consiste à nettoyer les voies respiratoires supérieures, en font partie.
Les pratiques effectuées durant l’été le sont aussi avec l’objectif de purification.
Dans les exercices de Yoga, on trouve d’autres mots de la même étymologie : ˝Shuddhi˝ et ˝Shodhana˝ sont ceux-là. Ils ont aussi le sens de nettoyage, de purification.

Pensée, parole, action.
Au-delà de l’aspect simplement corporel qui est très important dans le Yoga pratique et concret, la pureté est aussi au quotidien, dans ce que l’on pense, ce que l’on dit et ce que l’on fait.
La pureté des actes est inscrite dans le texte sacré mentionné ci-dessus (Bhagavad Gîtâ VII, 28).
La ˝science du Yoga˝ comporte, en plus de la pureté, la modestie et la sincérité, la mansuétude et la patience, la droiture et le respect, la constance et le contrôle des sens (Bhagavad Gîtâ XIII, 7).
Ce même texte ajoute à la pureté, la patience et la fermeté pour définir les vertus de la condition divine (Bhagavad Gîtâ XVI, 3).

En conclusion …
Peut-être, en conclusion, pourrions-nous penser à ce vœu et l’étendre à celles et ceux qui nous entourent : "Sarveshâm ahimsâ satyam shaucham anasûyâ ânrshamsyam kshamâca˝
Bien plus simplement, il signifie :
   ˝E
nvers tous la bienveillance, la sincérité, la pureté, l’absence de convoitise, la compassion et l’indulgence˝.

Bonne réflexion.

"Konâsana", la posture de l'angle

Le lecteur aura sûrement repéré avec facilité, les deux composantes de ce mot : "âsana", bien sûr, est la posture.
Quant à "kona" il est, étymologiquement, parent avec le mot grec "gonia" qui désigne l'angle.
Avec ses exigences à respecter absolument, la posture de l’angle est une très bonne technique pour ...

Cet article est réservé aux lecteurs de la revue de Yoga Drish.
Il compte 2124 mots et présente :
   la technique,
   ses variantes,
   ses effets,
   le temps de maintien,
   les contre-indications,
   les exigences particulières.…
D'autre part, il aborde un aspect pédagogique important en expliquant pourquoi certains gestes réflexes se font naturellemnt dans cet exercice et comment les éviter. 
Retrouvez cette étude en vous abonnant  : cliquer ici ou en commandant ce numéro et d'autres déjà parus : cliquer ici.
Elle sera totalement reprise dans mon livre sur le Yoga traditionnel, dont la fin de la rédaction devrait avoir lieu cette année.

Anatomie appliquée au Yoga : les ischio-jambiers
Les ischio-jambiers sont des muscles dits "poly-articulaires", ce qui les rend particulièrement difficiles à étirer, d'autant  qu'ils se trouvent malmenés par la vie moderne.

Vous avez dit "polyarticulaire" ?
En effet, les positions courantes de notre vie sédentaire, ne leur permettent pas de connaître un jeu régulier de tensions et d’étirements.
Quant au fait qu'ils soient poly-articulaires, cela mérite une explication.
Ils sont reliés entre eux en un fonctionnement uniforme assurant l'harmonie du geste, mais aussi un certain raidissement du corps si on ne procède pas à quelques étirements réguliers.
Nous reviendrons en détail sur ces concepts lors des stages d'été au cours desquels nous verrons leur rôle important aussi bien par rapport à la colonne vertébrale que par rapport à la fonction respiratoire, car il s'agit d'une configuration particulièrement importante. On trouve surtout cette catégorie de muscles au niveau superficiel car ils sont les moteurs principaux de nos mouvements du quotidien.
 Trapèze, Grand dorsal, sont les plus connus. Les ischio-jambiers en sont d'autres, dont on prend connaissance lorsqu'on décide de se plier en deux et se rend compte combien ce geste en apparence simple, peut être, si difficile …

Les bien nommés …
Il est une autre particularité dont nous devons tenir compte : la constitution propre de ces muscles.
Si le biceps (à droite, sur le schéma ci-dessus et aussi en page de couverture) est d'apparence classique, il n'en est pas de même pour les deux autres qui constituent avec lui, le groupe ischio-jambier. En effet, ils se nomment "semi tendineux" et "semi-membraneux" (respectivement à gauche et au centre, sur la planche anatomique jointe).
Le semi-membraneux possède une partie tendineuse particulièrement épaisse, formant une membrane résistante, qui débute sur le corps du muscle, de manière plus précoce que sur un muscle classique. Cette membrane n'a pas les mêmes caractéristiques en terme d'élasticité, que la fibre musculaire : elle est plus résistante et ne se laisse pas étirer facilement parce que constituée de tissu conjonctif, c’est-à-dire de tissu résistant permettant un soutien important.
Il en est de même pour le demi tendineux quant à son tendon qui est fait du même tissu difficile à étirer. Son nom vient de ce que, comme on peut le voir sur le schéma, la moitié de sa longueur est faite de tendon, ce qui signifie que seule une moitié peut avoir une réelle élasticité.
On comprend mieux pourquoi, au-delà et en plus de la question de la sédentarité occidentale, le derrière des cuisses est si difficile à étirer.
Bon courage et … bonne patience!

Yoga au quotidien : améliorer les postures.
Il faut bien reconnaître que la pratique du Yoga, par ses mouvements et postures, est un des moyens principaux que nous trouvons pour conserver une certaine forme et pour gérer le stress et les tiraillements de la vie moderne.

Moyen et but.
Le résultat en est que, souvent, le travail postural du yoga devient le but principal dont les conséquences sont un mieux-être évident dans bien des domaines : fonctionnement corporel, calme, bonne respiration, amélioration de certaines grandes fonctions comme la digestion, le sommeil …
Cependant, dans la tradition indienne, cette partie du Yoga, car les techniques ne sont qu'une de ses composantes, ne sont qu'un moyen, un excellent moyen pour mieux vivre et mieux apprécier son quotidien, sachant que, comme j'ai déjà pu l'écrire, le Yoga n'est pas un sport et devrait, dans l'idéal, être complété par une autre activité physique.

                                                                                                                                                                                                 
 (… Pour lire la suite, cliquer ici).

Faites du bien à votre dos et à votre souffle

Les inscriptions aux stages d'été sont en cours et il vous est encore possible de penser à la vôtre si tel est votre désir.
Ces semaines de travail approfondi, sont ouvertes à toutes et à tous.
Les débutants trouveront, eux aussi, les bénéfices liés aux thèmes annoncés, avec, sur un plan très concret, l'étude et la pratique axées sur un maintien du dos de meilleure qualité et une respiration correcte.
Il est toujours difficile de faire savoir en quelques mots, comme j'ai pu le faire dans la plaquette qui vous est, normalement, parvenue par courrier, les multiples et énormes avantages que l'on tire de telles sessions qui associent à la fois vacances et travail.
Chaque semaine de travail permet de lier l'activité Yoga et la détente en un lieu choisi qui assure vraiment de se poser et de prendre de vraies vacances.
Lors des stages, chaque participant(e) a une grande liberté de fonctionnement et vit son stage à son rythme et selon ses besoins.
L'association vacances-travail du Yoga apporte des effets insoupçonnés.
Quant aux enseignements eux-mêmes, ils sont apportés avec l'esprit pédagogique que vous me connaissez et concernent les deux volants que sont la théorie et la pratique.
A très bientôt.

Vous avez froid ? ...
Pour accéder à cet article, cliquer ici.
 …

... retrouvez tous les articles en vous abonnant directement : cliquer ici.

"Mieux vaut pour chacun sa propre loi d’action, même imparfaite, que la loi d’autrui, même bien appliquée. On n’encourt pas de faute quand on agit selon sa propre nature"
                                                    Bhagavad Gîtâ III, 35 et XVIII, 47

 Retour à la page d'accueil