INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -


Drish 122-123 (2ème trimestre 2013) 26ème année
           
"Ce que nous savons vraiment, savoir que nous le savons. Ce que nous ne savons pas, savoir que nous ne le savons pas. Là est le savoir-même"    Confucius

Pour vous abonner à la revue ou commander d'anciens articles et des numéros publiés, cliquer ici.

Sommaire
Editorial …                                                                 … 3  --> voir ci-contre
A méditer …                                                                … 4, 19, 27, 45  --> cliquer ici
Méditation pratique (11) …                                    … 5 à-18  --> voir ci-dessous
L’art de bâiller …                                                        …20 à 22  --> voir ci-dessous
Un mot sanskrit : Asteya                                    …23  --> voir ci-dessous
La colonne vertébrale, une réussite …              …24 à 26  --> voir ci-dessous
Techniques Yoga : Dandâsana, le bâton …       …28 à 41  --> voir ci-dessous
L’Inde … vue par Max Müller …                           …42 à 44  --> cliquer ici
Sommes-nous des Yogis-guerriers ? (11) …       …46 à 53  --> voir ci-dessous
Un bilan positif …                                                         …54 à 61  --> voir ci-dessous
Yoga et Arts Martiaux …                                           …62 à 65  --> voir ci-dessous
Conte : Le pot de mayonnaise et le café …        …66 à 69  --> voir ci-dessous
Yoga, transplantation et sports de contact …    …70-71  --> voir ci-dessous

Nos rendez-vous …                                                    …72 --> cliquer ici
Dépôt Légal & ISSN 2ème trim. 2013. Tirage : 90 ex.
Prochain Drish : été 2013.
Editorial .

Le Yoga est une voie orientale très ancienne parmi d’autres plus récentes, elles aussi empreintes de traditions et de valeurs pas toujours faciles à saisir pour nous, Occidentaux.
Les Arts Martiaux présentent certains points communs avec le Yoga, ce qui se dévoile peu à peu dans les articles sur ‘Sommes-nous des Yogis-guerriers ?’.
Poursuivons ce parallèle et tentons de voir en quoi ces voies sont transposables dans le quotidien sous des formes éminemment concrètes.
Excellent été à vous.
A très bientôt.


@GillEric Leininger Molinier

Méditation pratique (11)
Cet article est le 11ème qui poursuit la reprise et l'explication de l'intégralité de la méditation de Chidambaram.
Il compte 2900 mots et est réservé aux lecteurs de la revue.
Vous pouvez aussi retrouver cette pratique méditative guidée, au sein de mon Institut : cliquer ici.
Pour vous abonner ou commander ce numéro, cliquer ici

L'art de bâiller
Dans le dernier numéro de la revue, j'ai évoqué le bâillement en tant que pratique intéressante et agréable à vivre le matin au réveil, avec les étirements qui l’accompagnent, lorsqu'on est encore dans son lit à se préparer mentalement à cet instant douloureux du lever, qui oblige à quitter la douceur chaude de la couette ou des draps.
Le philosophe Alain qui était aussi journaliste, essayiste et professeur de français, a laissé dans ses "propos sur le bonheur", ce très beau texte.
Je vous invite à le découvrir ou
à le relire avec délice, et souhaite qu’il vous inspire cette double envie de le lire et de bâiller.

     "
Un chien qui bâille au coin du feu, cela avertit les chasseurs de renvoyer les soucis au lendemain.
     Cette force de vie qui s'étire sans façon et contre toute cérémonie est belle à voir et irrésistible
     en son exemple ; il faut que toute la compagnie s'étire et bâille, ce qui est le prélude ...

Retrouvez ce texte dans l'oeuvre d'Alain
.

Un mot sanskrit : "Asteya"
Asteya est une règle faisant partie des Yama qui sont les cinq Observances de la première étape du Yoga traditionnel, les premiers principes à suivre dans son existence quotidienne bien avant de passer aux postures, fondés sur les réfrènements, le contrôle, jusqu’à la maîtrise.
Il n’y a aucun lien entre Yama et Yamá. Il ne faut pas confondre les Yama avec Yamá (avec accent sur la dernière lettre) : ce dernier mot signifie ‘Qui éteint la vie’, est le nom du premier homme qui devint le dieu de la Mort : il est
dharmarâja, le roi du Dharma, ‘le Juge Suprême’, selon la mythologie.
Asteya vient du privatif a et de steya qui veut dire vol, larcin, chose volée. Asteya se traduit par : ne pas voler. C’est
l’absence de vol et aussi le respect de la propriété.
Ce principe d’honnêteté, de probité inclut la droiture, la loyauté, l’équité. Son sens peut être développé davantage, jusqu’à signifier : ne pas désirer, sachant que le désir en lien à l’attachement est une des sources de la souffrance humaine. Celui qui suit la voie de Asteya, ne doit pas prendre ce qui n’est pas donné volontairement. D’où ces autres sens parfois donnés de : non-convoitise et de désintéressement.
La pratique de Asteya dans le Yoga invite à ne pas désirer l’irréalisable momentané et les techniques qui font rêver ou fantasmer.
La raison guide le pratiquant.
.

La colonne vertébrale, une réussite architecturale
Toute l'action menée par mes soins à l'Institut Leininger ainsi que dans les diverses sessions que j'anime ou que je co-anime, portent souvent, sur la colonne vertébrale, le dos et les problèmes y afférant.
La réflexion proposée dans ce numéro de ma revue, permet de s'émerveiller un instant, sur cet axe extraordinaire.
Ne manquez pas de voir le
programme des matinées pédagogiques et des stages de l'année au cours desquels, ce thème est très régulièrement pris en considération, ainsi que la liste des thèmes traités dans ma revue de yoga depuis 1988.
Pour accéder au texte complet,
cliquer ici.

Technique Yoga : "Dandâsana", le bâton
 Dans son aspect pratique, le Yoga a plusieurs buts : contrôle du mental, maintien de la santé et de la durée de vie, préparation au maintien de la posture assise, conservation de la souplesse et du tonus …

Origines
La technique que nous allons voir n’est pas présente dans les textes anciens du Yoga ni dans les grands classiques. Cependant, elle présente un énorme intérêt, aussi bien pour évoluer dans la pratique physique du Yoga, que pour des raisons de santé intéressant particulièrement les Occidentaux que nous sommes. Elle apporte de nombreux bienfaits aux niveaux musculaire et articulaire. Elle assure de retrouver une statique correcte en mettant en jeu le tonus musculaire profond et le système articulaire.



Description
En effet, elle doit permettre, dans sa phase finale, de poser le corps complètement à plat sur le tapis, exactement comme un bâton que l’on poserait sur le sol (danda, en sanskrit, désigne le bâton). Les articulations de l’ensemble du corps doivent conserver leur mobilité naturelle et la conserver. Les espaces intervertébraux n’échappent pas à cette règle : ils doivent permettre aux vertèbres de bouger les unes par rapport aux autres, ce qui n’est pas facilité lorsqu’on considère la configuration anatomique et physiologique de certaines zones comme celle thoracique. De plus, comme nous le verrons lors du séminaire B de cet été, l’axe rachidien dépend étroitement de la position de la tête et du bassin.
La technique du bâton allongé permet de mettre en jeu tout cet ensemble. Un premier test permet de mesurer et d’apprécier cette mobilité : il vous a été présenté dans Drish 120. Il s’agit de la variante désignée par : le bâton debout,  et qui sert à vérifier la capacité du corps à aligner ses divers segments généralement en manque de mobilité. Les raisons de ce déficit sont la sédentarité, la manque de travail sur le corps à quoi s’ajoutent le stress, les préoccupations qui génèrent des tensions le plus souvent inconscientes, sauf … lorsqu’elles deviennent douloureuses.
L’avez-vous essayé comme indiquée et décrite dans Drish 120 ? …
Si vous ne l’avez pas encore fait, tentez au moins une fois avant de poursuivre cet article : vous y reviendrez ensuite.

Le bâton : test
Le test permet de voir quelles sont les parties de l’axe du corps qui manquent de mobilité.
Je ne parle pas de souplesse, mais de mobilité.
Pour réaliser ce test ...


... cet article compte 2800 mots. Retrouvez-le  en vous abonnant : cliquer ici
.

Sommes-nous des Yogis-guerriers ? (11)
Cette question est traitée depuis déjà, plusieurs numéros.
Il s'agit, bien sûr, de ne pas se tromper sur le sens donné au mot "guerrier".
Cet article de plus de 1700 mots, est accessible ici.

Détail des rencontres
Informations par téléphone au 05 61 785 685.

 Retour à la page d'accueil