INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                            
     Le Yoga en tant que voie d'autonomie
                      

L’être humain n’a pas besoin de dogmes : la liberté est son programme qui le conditionne et sans laquelle la vie est impossible dans des conditions correctes.
Le Yoga va dans ce sens et exalte l’autonomie de l’être, et comme nous avons commencé à le voir dans le dernier numéro de Drish, propose des valeurs en plein accord avec la gentillesse indispensable qui nous occupe.

Voir aussi :
       - Yoga et psychologie de la bienveillance                             - Yoga et gentillesse              - Yoga et liberté                            
                                                                                                                                                        

Autonomie
Donc, point d’austérité ardue et inhumaine, point de mortification morbide, point de souffrance ni de torture dans cette ascèse, mais simplement une élévation de l’être par une discipline intégrale de toutes ses dimensions, physique, psychique, énergétique, spirituelle, comportementale, simplement parce que comme indiqué plus haut, l’être est UN.
Le but que se fixe le Yoga est la libération de la condition humaine et mise pour y parvenir, sur les capacités individuelles de
développement des qualités essentielles sur tous les plans nommés ci-dessus.

Foi en l'homme
Cette foi en l’homme est un acte de gentillesse, de bonté, de bienveillance, de simple humanisme avec soi et avec tout ce qui nous entoure.
Nous avons vu que le principe de Ne pas nuire (Ahimsa) qui est une forme de bienveillance envers tout ce qui existe sert cette cause, de même que Suivre la voie de Brahma (Brahmacharya) qui est le contrôle des sens et des passions, et le détachement (Aparigraha).
Ces choix de vie directement inclus dans l’engagement sur la voie du Yoga traditionnel sous-tendent la pratique de la gentillesse et en assurent à la fois sa sincérité et sa régularité pérenne.
Nous avons aussi vu que la Pureté (Shausha) a à voir avec la gentillesse en ce qu’une de ses composantes est de ne pas avoir de pensées négatives envers nos semblables. Ensuite que le contentement (Santosha) nous invite à être contents quoi qu’il arrive sans exclure l’action menée pour améliorer les choses.
Ce choix d’attitude est une des portes accédant au bonheur puisqu’il est surtout dû à la culture d’une attitude intérieure nous amenant à voir l’existence autrement que ce que nous aurions tendance naturellement à considérer sous l’impulsion des passions humaines qui sont sûrement d’excellents moteurs, mais à contrôler.
Ces deux derniers principes de Pureté et Contentement se trouvaient dans le dernier paragraphe de l’article dans la dernière revue, qui évoquait 5 autres clés.
Nous allons voir à présent les 3 éléments restant qui font partie aussi des Niyama constituant la seconde étape du Yoga traditionnel ou Raja-Yoga.

                                                                                                                                                                                                                                                                       ( à suivre ...)

Détail des rencontres
Informations par téléphone au 05 61 785 685.

 Retour à la page d'accueil