spirale INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -


Stages consacrés à la méditation

Depuis plusieurs années, la dernière session d'été est consacrée à la pratique de la méditation.
Cela signifie avant toute chose que le travail proposé consiste à mettre en place toutes les conditions nécessaires à cette pratique tout en insistant tout particulièrement sur la prévention des risques de cette pratique qui, bien qu'elle soit très médiatisée, reste, cependant, étrangère à nos habitudes et à notre culture occidentale d'hommes civilisés sédentaires.
Les précautions mises en place lors de ces séminaires d'été sont conformes aux enseignements de la tradition du Yoga, aux codes de déontologie de l'enseignement du Yoga et de la Société Française de Psychologie et à la Charte.

Voir aussi :
       - Une philosophie de l'être                       - Prochaines rencontres                            - Prix de l'Académie du languedoc             - Qui suis-je ?
       - GillEric Leininger Molinier                     - STAGES : pour vous inscrire                    - Vos témoignages
                                     - Devenir "Professeur de Yoga"
       - L'efficacité du Yoga

"Méditation : fondements et pratique"

Comment se connecter à son univers intérieur et créer les conditions idéales pour méditer ? Comment débrayer le mental toujours actif ˝… aussi difficile à dominer que le vent…˝ ? Comment développer le contrôle de soi ? Quelle est la clé de la concentration ? Méthode de libération de l'être et de réalisation de sa propre vie, la Méditation est une élévation de l'esprit, pas une fuite. Attitude de pleine conscience faite d’immobilité et action, elle exige une structure physique et mentale solide. Contrôle des modifications de la conscience, postures longue durée, Yoga mental, douceur et fermeté aideront à se recentrer et à utiliser les émotions positives de façon constructive.
Elle est à la mode : tout le monde en parle. Certains la pratiquent. Peu en connaissent les véritables et indispensables conditions de pratique et prérequis nécessaires passant par une réelle préparation du corps, du souffle, du mental. Conscructive, loin d'être une évasion du quotidien comme le pensent ceux qui n'ont jamais vraiment médité, cette élévation de l'esprit faite d'immobilité et d'action exige une structure physique et mentale solide. Il s'agit d'abord d'entrer en amitié avec son corps, d'apprivoiser gentiment et débrayer le mental tout en l'exerçant sans le brusquer, de rétablir un souffle correct. Ce contrôle nécessaire de soi permet ensuite d'utiliser les émotions positives. Postures Longue Durée et Yoga mental permettront de contrôler les modifications de la conscience et de se recentrer dans les meilleures conditions afin de bénéficier pleinement de la méditation.
Expert en postures de l’extrême facilitant le maintien de l’âsana, ayant su plier sa musculature et ses articulations au feu de sa volonté inébranlable et douce à la fois, tenant son corps bien droit, il s’est installé, tranquille, dans son espace extérieur, totalement détendu et vigilent en une posture assise faite de douceur et de fermeté qui l’amène à vivre un instant d’éternité. Ayant honoré, les mains jointes, la divinité de son choix, et agissant ˝… selon sa propre nature" (Bhagavad Gîtâ III, 35 – XVIII, 47), il immobilise son corps, longtemps, sans effort. Ainsi, il rétablit les conditions idéales pour débrayer son mental souvent ˝… aussi difficile à dominer que le vent˝ (B. Gîtâ, VI, 34). Contrôlant ainsi son corps, son souffle, son mental, il accède peu à peu à l’état méditatif et se connecte à son univers intérieur afin d’atteindre ˝Moksha˝, la délivrance finale, celle qui lui permettra, selon ses convictions, de quitter ce monde et cette condition humaine et se ne plus revenir dans ce monde car comme le dit le Yoga-Sutra, ˝Pour celui qui sait, tout est souffrance˝. Afin de réaliser sa propre vie, il se soumet avec ferveur et non-attachement, à cette élévation de l’esprit, non pour fuir ce monde car il sait qu’on ne peut pas ne pas agir, mais parce que l’attitude de pleine conscience qu’il retrouve dans l’immobilité est toujours couplée à l’action. Il va, ainsi, accéder à ˝la connaissance du brahman˝ (Yogatattva Upanishad), connaissance ˝difficile à acquérir, mais elle est le bateau qui permet de franchir le fleuve des renaissances˝ (Yogatattva Upanishad).
Ayant développé une structure physique et mentale solide lui permettant de contrôler son énergie, de ne pas la gaspiller et de pouvoir aussi contrôler les modifications de la conscience.
Il va alors retrouver ˝
Jîvatman˝, c’est à dire l’âme individuelle ! ˝Ainsi donc, dit l’Upanishad, l’âme individuelle qui dans chaque être est captive du monde, retrouve sa vraie nature d’ãtman lorsqu’elle est libérée des entraves˝ (Yogatattva Upanishad).
Son cousin occidental n’est pas retiré dans une grotte ni dans une communauté d’ascètes, mais tente de
gérer l’angoisse associée aux soucis et tensions dus au déséquilibre entre ses envies profondes et ce qu’il n’a pas nécessairement choisi de faire, aux bavardages, à l’attachement et au rejet, à l'occultation de la question de la mort si taboue chez lui, son énergie fluctuante qui le submergent et génèrent des tempête de pensées. Il utilise ses ressources intérieures et tente de faire émerger des émotions et pensées positives et ne lutte pas mais laisse se manifester la pensée contraire afin de ne pas nourrir son mental de morceaux de pensées ou de débats ou de conflits exploitables par sa vivacité incroyablement en recherche d’informations toujours multiples et variées.
˝Neti, neti !˝
… tente-t-il de se dire comme le méditant oriental conscient de ses diverses composantes dont la présence connue et reconnue permet une distanciation suffisante afin de ne pas s’identifier et de garder le contrôle sur tout ce qui le compose afin de s’élever.
Connaissant bien son ˝
singe ivre piqué par un scorpion˝ qui s'emballe et saute d’une pensée à l’autre, l’Occidental sait concentrer son attention sur ses sensations, observer sa respiration, établir le contrôle de ses sens. Il parvient, aussi, à faire rebrousser son chemin au mental momentanément dispersé, afin de le faire repasser par les lieux d'égarement qu'il a empruntés. Ainsi, d’expérience de contrôle en expérience de contrôle, les fluctuations deviennent de plus en plus occasionnelles, et la capacité à cultiver et développer des émotions positives se fait plus disponible, plus précise et plus forte.
Il sait juguler ses passions, repérer ses sources de souffrance et aussi que
˝… la source du malheur est dans l’ignorance˝ (Yogatattva Upanishad).
Le rejet et l’attachement, la peur de la mort, le mauvais ego, l’Ignorance sont les causes de la misère de la condition humaine : il le sait et partant de là, sait agir dans le monde ˝… comme s’il était un homme ordinaire …˝ (Yogatattva Upanishad), et prendre ses décisions à partir de ce que son Intelligence supérieure, son Moi supérieur, lui dicte : il sait jauger ˝… toutes choses à la mesure de l’âme …˝ (Yogatattva Upanishad).
Le corps physique est un outil précieux dans la démarche spirituelle, animé par une énergie que l’on tente de contrôler afin de l’économiser et de ne pas laisser se disperser ni se gaspiller notre temps d’existence. Ce travail permet de mieux assujettir le mental qui aime à être dilué dans toutes les informations et actions possibles. Maintenant l’ego à sa bonne place et à sa bonne dimension, bien centré afin de ne pas s’identifier aux opérations mentales ni aux éléments de sa vie, il permet de prendre peu à peu conscience de cette part de nous-mêmes, illimitée, cette part d’Absolu qui est en chacun.
La tranquillité de vivre, un plus grand contrôle de sa propre existence s’ensuivent, servies par le silence et la solitude.
Les outils développés cette semaine, vous permettront d’aller dans cette direction : profitez donc de l’acquis des enseignements et de l’expérience de cette semaine pour une année plus riche, plus pleine, plus sereine, c’est le vœu que je formule à quelques instants de notre séparation.
Bonne pratique tout au long de cette année et merci pour votre assiduité au cours de cette semaine de travail et de réflexion intenses.
                                                                                     GillEric Leininger, Samedi 8 Aout 2015

Trois séminaires de Yoga ont eu lieu en Juillet 2015 (voir le lieu et aussi les autres stages d'été) :
            20 au 25 juillet 2015 : ˝J’améliore mon Yoga˝ (pour lire la synthèse, cliquer ici)
            27 juillet au 1er Août : ˝
De la posture à l’attitude˝ (pour lire la synthèse, cliquer ici)
           
3 au 8 Août : ˝Méditation : fondements et pratique˝ (ci-dessus)
                  Au plan technique, nous avons travaillé sur la libération de la main et du pied
: statique, mobilité, force, sans oublier les aspects symboliques et philosophiques
                  de ces deux organes d'action considérés ainsi par la philosophie indienne
.

Retour à la page d'accueil