spirale INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

 

Revue de Yoga Drish 136 parue en Février 2016

Voir aussi : - La revue de Yoga Drish : présentation
                  - 1000 titres publiés
                  - Comment vous abonner et commander d'anciens numéros ?...

                  - Drish spécial 700 titres

 

"Drish" Revue YOGA      29e année 136

 

Prix Soubiran 

Un regard sur l'apport réciproque Orient-Occident … une ouverture sur le monde

Revue Drish créée k éditée depuis 1988 par Gill-Eric Leininger-Molinier et  DARSHANA Yoga Traditionnel - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A. Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté  29ème année  ISSN 0768-5661    

Pour vous abonner cliquer ici

Sommaire du n°136

Editorial …                                                                   voir ci-dessous
Eté 2016 : ce qui change …                                           … 4-5 voir ci-dessous
Se recentrer par le Yoga …                                           … 6 voir ci-dessous
Bonne respiration, bon dos …                                       … 7 voir ci-dessous
Méditation vs passions …                                              … 8 voir ci-dessous
Alors, le prâna, ça turbine ? …                                     … 9 à 11 voir ci-dessous
Le froid, ça vous dit ? …                                              …12 à 23 voir ci-dessous
Froid, mon ami! (témoignage) …                                 …24 voir ci-dessous
Un retour à l'eau fraîche, un ami qui me veut du bien 25 à 28 voir ci-dessous
Fiche technique : "Equilibrer prâna et apâna" …    …29 à 33 voir ci-dessous
Un si beau moment …                                                   …34 à 36 cliquer ici
Prix du Docteur Soubiran …                                          …37 à 39 cliquer ici

Nos rendez-vous …                                                        …40 cliquer ici

   

Dépôt Légal & ISSN 1er trim. 2016. Tirage : 100 ex. Prochain Drish : printemps 2016. Adhésion 2016 : 30

Retrouvez les informations, les séminaires, les écrits et la rubrique Questions-Réponses sur www.institutleininger.com

"Ce que nous savons vraiment, savoir que nous le savons. Ce que nous ne savons pas, savoir que nous ne le savons pas. Là est le savoir même"            Confucius

Editorial du n°136

Bien que l'été soit encore loin, il est bon d'y penser à l'avance … et en même temps, de penser au froid. C'est mon invitation, dans ce Drish qui mêle les projets de beau temps et le contact matinal avec l'eau fraîche dont je ne puis que vanter les bénéfices que j'ai évoqués lors de la session de 2015 consacrée au cœur et à la circulation. On ne mesure pas à quel point la circulation capillaire, si énorme dans ses proportions, a besoin d'être stimulée.
En voici l'occasion, encore une fois.
Quant aux projets d'été, vous en trouverez quelques traces ici, qui vous permettront de penser aux vacances studieuses au cours desquelles vous pourrez associer étude du Yoga et détente dans un beau cadre pyrénéen cerdan afin d'améliorer la vie de votre dos et votre respiration.
Bonne lecture.
A très bientôt.


                  
A très bientôt.
                           
@Gill-Eric Leininger Molinier

Eté 2016 : ce qui change

Comme annoncé dans la dernière Lettre de l'Institut, nous n'irons pas en Espagne cet été, pour nos séminaires de Yoga estivaux habituels. Ce changement implique des conséquences dont il me faut vous parler dès à présent.

Un si bel endroit
La grande difficulté qui s'est imposée à ma recherche débutée dès Juillet 2015, fut liée au fait que plusieurs facteurs sont importants quant au choix d'un lieu de stage. A Collbato, un espace extérieur sous les pins permettait de travailler dans des conditions acceptables et le grand nombre de chambres permettait éventuellement, de s'inscrire au dernier moment.
Je n'exclus pas que nous revenions à Collbato, mais cela se fera lors d'un long week-end.

        
                                              
Ce sont environ 80 à 100 lieux différents auxquels je me suis intéressé de très près et que j'ai contactés et, pour certains, visités. Plus de 1500 km ont
                                               été parcourus afin de voir sur place les hébergements, les lieux de pratique, le confort, les conditions d'environnement, les chambres,
                                               les commodités, l'ensoleillement, la restauration …
                                               Le choix s'est peu à peu réduit …
                                               Nous pratiquerons le Yoga, l'été prochain, à 1270 mètres d'altitude, entre Puigcerda et Font-Romeu, dans un petit village de la Cerdagne.
                                               Nous serons hébergés dans un hôtel de dimension familiale, dans une ambiance sympathique et posée.
                                               Une salle de travail nous permettra de pratiquer tandis qu'un espace extérieur assurera nos temps de réflexion et de partage.
                                               Des bains chauds sulfureux seront à notre disposition à l'extérieur, de même que l'accès vers plusieurs lieux à visiter.
                                               L'altitude, le cadre, le soleil, l'air de la montagne sont les ingrédients qui nous permettront de passer des semaines agréables et pleinement profitables,
                                               à travailler sur les thèmes annoncés dans la dernière Lettre de l'Institut et dont quelques informations sont développées ci-après.
A très bientôt.
                          


Retrouvez ce numéro intégral qui compte près de 10.000 mots en vous rendant à l'article : 40 ans de YOGA.

Se recentrer par le Yoga

L'Occidental est soumis quotidiennement au stress et aux sollicitations les plus complexes, ainsi qu'au conditionnement et aux automatismes, qui génèrent fatigue physique et psychique. La tradition du Yoga permet de s'en libérer par sa vision holistique fondée sur une approche globale de l'humain.

Une antique tradition … si moderne
Le Yoga inclut toutes les composantes de l'être et permet d'améliorer chaque instant de l'existence. La détente, le renforcement, l'apport de la pratique mentale sont des atouts très utiles dans notre vie moderne, d'autant que le Yoga traditionnel les associe à un très fort support philosophique et à un ensemble de valeurs fondamentales définies par les textes.

Des enseignements très concrets
Ainsi, le pratiquant accède au détachement et au contrôle de soi par le calme et la conscience. Le travail sur le souffle permet l'accès au calme et à une oxygénation optimale : il ouvre la voie vers les étapes mentales et méditatives.
A la fois riche et varié, le Yoga est à intégrer au quotidien, afin de gagner en compréhension et efficacité, les conditions assurant d'opter pour un mode d'existence qui consiste à refuser de subir la vie et d'accéder, ainsi, à une liberté vraie
.

Stage de Yoga d'été 2016         
18 au 23 juillet 2016 - "Se recentrer par le Yoga"

Bonne respiration, bon dos …

Maux de dos et respiration déficiente ont des causes multiples -positions du corps inadaptées, sédentarité, stress …- et sont aussi liés à nos états : mental, psychologique, physiologique, émotionnel, musculaire …
Une respiration correcte et juste dépend de la position verticale et du maintien corporel. Une action réfléchie et adaptée associant tonus et détente, permet l'économie d'énergie nerveuse, musculaire, articulaire qui en dépend étroitement, tout comme nos grandes fonctions physiologiques qui s'en trouvent améliorées.

De profonds changements
Conscience du souffle et maintien dans l’axe sont de précieux atouts sur la voie du Yoga. Ils génèrent de profonds changements en atténuant les problèmes de dos et en libérant et améliorant le potentiel respiratoire, tous deux essentiels à la pratique et à la santé.
Le maintien de l'axe corporel dans la verticalité ainsi que l'établissement d'une respiration naturellement ample, calme et profonde qui lui est associée, constituent les garanties de pratiquer dans les meilleures conditions.
Ainsi, la discipline du Yoga permet de retirer le maximum de bienfaits et de vivre pleinement chaque moment de l'existence.

Stage de Yoga d'été 2016         
25 au 30 juillet - ˝
Bon maintien, bon souffle˝

Méditation vs passions

Pour méditer correctement et efficacement, on doit contrôler les tensions psychiques liées à des états émotionnels profondément enfouis.
Mais, comment
contrôler les passions et les

 émotions négatives ? Comment débrayer le mental et se recentrer ?
Comment se préparer à méditer et rester pleinement conscient, lors de la pratique du Yoga et dans la vie ? Comment  contrôler les modifications
de la conscience ?

Corps, énergie, mental
L'immobilité du corps et la stabilisation de l'énergie sont les étapes nécessaires tandis que le contrôle du mental est une réponse directe aux maux
de notre monde en même temps que la voie inévitable et idéale d'accès à la méditation.
Nous considèrerons les causes des passions qui dispersent le mental et génèrent le stress. Elles se trouvent dans les couches psychiques profondes et
se manifestent sous diverses formes souvent imprévisibles.
C'est ainsi que la voie de l'ascèse indienne vise aussi à la libération de l'être dans les situations
qu'il rencontre ainsi que dans notre manière d'appréhender l'existence. Alors, lorsque les émotions négatives surviennent, il suffit de "… laisser
se manifester le contraire",
comme le disent les textes du Yoga.


Stage de Yoga d'été 2016         
1er au 6 Août - ˝Méditation et contrôle de soi˝

Alors, le prâna … ça turbine ?

On n’arrête pas le progrès!...
Il s'agit là d'un constat bien connu et reconnu, sachant qu’il faudrait se poser la question, comme le fit le scientifique naturaliste Théodore Monod (Cf. La Lettre de l’Institut n°6, automne 1999 et aussi Drish n° 63-64 du deuxième trimestre 2001, article : "Théodore Monod : un yogi moderne ?") :
         ˝Le progrès ? Quel progrès ? Celui du moteur        
         et de la brosse à dent électrique ?     
         Ou bien celui de la morale et de la fraternité ?˝

˝Prendre l’air˝
S'il vous est arrivé d'observer le visage de certains sportifs de haut niveau, vous avez peut-être noté cet étrange élément non habituel, posé à cheval sur leur appendice nasal (Cf. le cliché ci-contre). Cet objet améliore, paraît-il, la quantité d'air inspirée par les narines.
Il faut bien considérer que pour un athlète de haut niveau, l'apport d'air est fondamental : on comprend mieux alors que le simple fait d'augmenter l'ouverture des voies respiratoires pour faciliter l'entrée de l'air dans l'organisme, est une excellente solution.
C'est pourquoi, selon certains journalistes de la presse sportive, en football américain, certains joueurs renifleraient des vapeurs d'ammoniac pour dilater et stimuler le muscle élévateur de l'aile du nez et améliorer ainsi la respiration …
Je vous ai fait part, dans Drish 129 (3ème trimestre 2014, article : ˝Yoga, prâna et sport˝), d’une hypothèse personnelle selon laquelle l’habitude fréquente d’utiliser un écarteur de narines par le milieu de la compétition, est sûrement bien plus qu'un excellent moyen de prendre plus d’air à chaque inspiration.

Le prâna
Selon ma réflexion et mon expression personnelle, la possibilité pour un compétiteur, de permettre à une quantité d’air plus importante, de passer par les voies aériennes supérieures, en utilisant les écarteurs de narines, permet de le guider dans les conduits où le ˝prâna˝, l’énergie vitale, serait captée.
Le lecteur aura bien lu "serait capté" et noté par là-même, l'utilisation du conditionnel qui indique qu'il ne peut, pour l'instant, y avoir aucune certitude fondée, mais simplement des suppositions et des hypothèses parfaitement sérieuses.
Le lieu où serait absorbé le prâna, dans le corps humain, correspondrait à la surface de la zone olfactive, laquelle est beaucoup mieux stimulée si on respire en … écartant les narines.
C'est ce qui se passe dans la vie courante lorsque nous humons un parfum ou qu'une odeur nous ayant attirés, nous nous mettons à la "chercher", comme le font nos chiens et chats, à la "prendre", comme si on voulait s'en saisir.
 õ
Prendre l'air … à vélo
Un exercice de Yoga a été décrit dans la revue, qui repose sur cette logique de diriger le flux d'air vers ces zones : il s'agit de la technique de Prânâyama proposée dans Drish 127-128 nommée ˝Prendre l’air˝.
Quelle ne fut pas ma surprise, dans le courant de l’été 2015, de lire sous la plume de journalistes sportifs spécialisés dans le cyclisme, s'exprimant dans le cadre du dernier Tour de France, que, je cite : ˝… une nouvelle génération d’écarteurs de narines˝ était en train de naître. Ce nouvel appareil qui a été expérimenté par quelques coureurs cyclistes, il y a tout juste quelques mois, se présente comme un anneau placé à cheval sur le début de la cloison nasale, juste à l’entrée des narines. Son nom : ˝La Turbine˝.
 b
Un bon rendement …
Tout comme son petit frère l’écarteur de narines (Cf. Drish 129 et supra, cliché page 9) dont nous avons vu que ses origines remontaient au siècle avant-dernier (donc XIXème), les effets de ce nouvel appareillage sont l’amélioration considérable de la quantité d’air aspirée lors de la phase active du mouvement respiratoire, par une plus grande dilatation des ailes du nez et d’une respiration facilitée lors de l’effort.
Un léger désaccord subsiste quant à la quantification de ces effets : selon les uns, l’amélioration serait de 38% supérieure à la respiration normale, selon les autres, c’est 38% de plus que ce qu’apporte l’écarteur utilisé jusqu'à présent.
La différence est de taille … Il reste que l’amélioration de la respiration serait notable chez tous ceux qui l’utilisent.
En attendant, contentons-nous de respirer naturellement et consciemment, aussi bien lors de nos séances de Yoga qu'au quotidien.

Le froid, ça vous dit ?

Il y a longtemps que je ne vous ai pas parlé de l’eau froide et de son délicieux contact matinal … Je vous entends sourire derrière les pages de la revue, compte tenu qu’en cette saison, l’eau froide, on n'en redemande pas vraiment !
Certes, on peut se contenter en se disant que, finalement, comme en 2014-2015, cet hiver est plutôt doux … on peut en déduire que "goûter" pleinement à l'eau fraîche, le matin, se fera avec délices et frissons … de plaisir!

Rafraichissons-nous … la mémoire
Ce thème du contact avec l'eau fraiche est récurent : cela ne tient pas au fait que j'aie plaisir à en parler, bien que ce soit tout de même le cas, mais c'est surtout dû au fait que, comme pour de nombreuses pratiques de Yoga, le maintien d'une bonne santé est un des objectifs recherchés.
Le lecteur pourra retrouver ces aspects développés dans les deux articles les plus récents sur le sujet :       
- "Mettons-nous au frais!", Drish 107-108, Septembre 2010
- "Yoga quotidien", Drish 121, début 2013.
Je suis bien conscient qu'entendre ou lire : "eau fraîche" et à plus forte raison, "eau froide", provoquent, d'une part, un éveil immédiat de la fonction mentale qui met très vite en avant les défenses habituelles seulement liées à l'habitude du confort et, d'autre part, l'activation d'une recherche immédiate du cache-nez ou du bonnet les plus proches qui permettront de résister à ces intempéries et bourrasques qui semblent s'annoncer par ces simples mots.
Allez, pour être précis, je me jette à l'eau : en clair, il s'agit, en effet, d'établir un contact avec l'eau froide dès le matin.

La question du confort
...
Cet article compte 2830 mots.
Il est suivi d'un témoignage constructif et très concret, d'une longueur de plus de 800 mots.
Il est disponible en commandant la revue et en vous abonnant.
Voir Pour vous abonner

Fiche technique : ˝Equilibrer prâna et apâna˝

Ce mouvement très simple qui demande surtout coordination et attention, est censé équilibrer deux énergies essentielles : "Prâna Vâyu" et "Apâna Vâyu". Elles doivent particulièrement attirer notre attention, d’autant que l’on doit stimuler la fonction Apâna Vâyu, fonction d’évacuation, d’élimination, comme nous avons pu nous y appliquer lors des séances de fin 2015 et début 2016.

 La technique décrite ici ne fait pas partie de celles, classiques, décrites dans les ouvrages fondamentaux du Yoga, mais est un des mouvements spécifiques enseignés par André Van LysebethPour le sage indien Shivananda dont j'ai fait une présentation de la vie et de l'œuvre en Janvier dernier, la "sagesse véritable" consiste à toujours garder " un mental équilibré" en toutes circonstances ...

... Cette fiche tehnique de plus de 1000 mots, montre tous les détails avec illustrations et explications à l'appui, de cette technique.
Pour y accéder, cliquer ici.
Elle sera totalement reprise dans mon livre sur le Yoga traditionnel, dont la fin de la rédaction devrait avoir lieu cette année.

... retrouvez tous les articles en vous abonnant directement : cliquer ici.
                                                                                 ... et en commandant directement ce numéro.

"Mieux vaut pour chacun sa propre loi d’action, même imparfaite, que la loi d’autrui, même bien appliquée. On n’encourt pas de faute quand on agit selon sa propre nature"
                                                    Bhagavad Gîtâ III, 35 et XVIII, 47


 Retour à la page d'accueil