spirale INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

 

Revue de Yoga Drish 132-133 parue en Juin 2015

Voir aussi : - La revue de Yoga Drish : présentation                                                        - 1000 titres publiés
                  - Comment vous abonner et commander d'anciens numéros ?...                    - Les stages

                  - Drish spécial 700 titres

 

"Drish" Revue YOGA      27e année 132-133

 

CVC crâne

Un regard sur l'apport réciproque Orient-Occident … une ouverture sur le monde

Revue Drish créée k éditée depuis 1988 par GillEric Leininger-Molinier et  DARSHANA Yoga Traditionnel - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A. Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté  28ème année  ISSN 0768-5661    

Pour vous abonner cliquer ici

Sommaire du n°132-133

Editorial …     voir ci-dessous
Postures de longue durée et autres réjouissances … … 4-5 cliquer ici

Technique : relaxation longue ou courte ?            … 6 à 14 cliquer ici
Sommet de la tête ou sommet du crâne ? …              …15 à 20 → voir ci-dessous
Le Yoga est-il un sport ? …                                       …21 à 25 cliquer ici
Secret de longévité …                                              …25 cliquer ici
Shank Prakshalana : le retour …                               …26 à 41 voir ci-dessous
Shank Prakshalana et coloscopie …                          …42 à 44 voir ci-dessous
Réflexions sur le Yoga …                                          …45 à 56 voir ci-dessous
Un mot sanskrit : ˝Aparigraha˝                           …57-58 voir ci-dessous
Spécial 700 titres …                                                  …59
cliquer ici
Nos rendez-vous …                                                   …60 cliquer ici

Dépôt Légal & ISSN 2ème trim. 2015. Tirage : 105 ex. Prochain Drish : été 2015. Adhésion 2015 : 30

Retrouvez les informations, les séminaires, les écrits et la rubrique Questions-Réponses sur www.institutleininger.com

"Ce que nous savons vraiment, savoir que nous le savons. Ce que nous ne savons pas, savoir que nous ne le savons pas. Là est le savoir même"            Confucius

 

Editorial du n°132-133

Je vous souhaite la bienvenue dans ce numéro d’été au nouveau format comme annoncé dans le dernier Drish. Vous y retrouverez des sujets de réflexion et un moyen d’améliorer votre relaxation, selon votre forme de pratique. Et puis, il y a le retour de la pratique de ce Kriya spécial présenté dans Drish 135 : vous avez tenté l’expérience-aventure et m’en avez fait part. Je ne puis que vous encourager à poursuivre. Enfin, vous trouverez quelques précisions sur les stages d’été qu’il me semblait utile de donner de façon à ne pas risquer une incompréhension de la part des participant(e)s aux séminaires de Yoga d’été. Mais, vous connaissez ma façon de travailler et saviez déjà sûrement que ces précisions sur le respect de chacun n’étaient pas si nécessaires..
A très bientôt. 
@GillEric Leininger Molinier

Sommet de la tête ou sommet du crâne ?
Dans la recherche de la verticalité, ce terme n’ayant pas qu’un seul sens comme nous le verrons en été 2016, la position de la tête est particulièrement importante. D’où les nombreuses fois où il en est fait mention lors des séances de Yoga. Mais de façon variée, il y est question de ˝Sommet de la tête˝ ou de ˝Sommet du crâne˝ : faut-il voir là le simple fait du hasard qui fait qu’on peut utiliser l’un ou l’autre indifféremment, ou bien, le choix de l’une ou l’autre de ces expressions qui signifient la même chose, sur le plan de la position corporelle ? Y a-t-il une signification particulière, imperceptible, cachée ?
 ...

                         ... L'article compte 1357 mots

                                            ... retrouvez la suite en vous abonnant directement : cliquer ici.

Shank Prakshalana : le retour !
Je vous propose de revenir ensemble sur ce sujet et de répondre ici à quelques interrogations. J’évoque cette technique décrite dans le numéro 130, depuis de nombreuses années et la pratique personnellement depuis 1979. C’est, généralement, lors des stages qu’il en a été question. Restait à vous la proposer dans Drish : c’est donc fait depuis le numéro 130 paru en Décembre 2014.
La proposition d’effectuer ce nettoyage complet du tube digestif a inspiré nombre d’entre vous. Ainsi, vous avez été plusieurs lecteurs assidus et ˝courageux˝ à tenter ˝l’aventure˝ pour la première fois à cette occasion et à la mettre en pratique.
Le retour de votre expérience a été positif et enthousiaste. Dans certains cas, il a été accompagné de questions concrètes. Il me semblait important de vous faire part de ces réflexions, de ces échanges, de ces précisions, d’autant que le ˝Geste de la Conche˝ aussi nommé ˝Vârisâra˝, ne fait pas partie de notre culture et qu’il appartient même à des pratiques rares, celles des Kriya-s qui sont des nettoyages nécessaires voire indispensables sur la voie du Yoga car ils touchent à toutes les dimensions de notre être et pas seulement le physique : c’est le constat que peuvent faire celles et ceux qui ont pratiqué ˝Vastra Dhauti˝ (ou ˝Dhauti Karman˝) à Collbato, les années passées ou encore ˝Jihva dhauti˝ en 2014.
Voyons ensemble ces questions et avis, sachant que le sujet n’est pas exhaustivement traité ici, et qu’il vous est toujours possible de me faire part de vos réflexions, expériences et questions liées à votre pratique.
Nos deux Kriya-s habituels seront proposés à Collbato lors de chacun des trois séminaires d’été tandis qu’un troisième vous sera montré qui sera décrit plus tard dans la revue avec la possibilité de commander un matériel spécifique. Nous y reviendrons.
Voici quelques questions et les éclairages correspondants.

Cet aricle fait suite au numéro spécial paru fin 2014 et propose les réponses précises et concrètes à une quinzaine de questions.
                         ... L'article compte 4500 mots.
                                            ... retrouvez la suite en vous abonnant directement : cliquer ici.

Shank Prakshalana et coloscopie
Une pratiquante de Yoga, lectrice assidue de la revue de Yoga ˝Drish˝ depuis de nombreuses années, a lu avec intérêt l’article sur le nettoyage de l’intestin proposé dans le numéro spécial 130 consacré à cette vieille tradition de l’Inde qui inclut les processus de nettoyages.

Témoignage…
Devant se confronter à un examen médical coloscopique, elle a décidé d’associer le protocole classique aux mouvements décrits dans le numéro spécial 130. Je vous livre ici son témoignage intégral, avec son aimable autorisation. ...

                         ... L'article compte 910 mots

                                            ... retrouvez la suite en vous abonnant directement : cliquer ici.

Réflexions sur le Yoga
Ce texte avait été annoncé dans la convocation de l’Assemblée Générale de Mars dernier.
Il devait vous être lu par mes soins … Et puis … une AG sympathique et bien chargée, un bon repas dans une excellente ambiance que je n’ai pas eu envie d’interrompre, tout cela a fait que j’ai laissé de côté la lecture de ce texte et préféré me laisser prendre par cette belle atmosphère dans laquelle s’est déroulée toute la soirée de ce premier jour de printemps.
Ce texte ne fait que reprendre quelques éléments et enseignements de l’année 2014 : il ne sera pas surprenant que vous y retrouviez quelques-unes de mes expressions ou quelques contenus dont vous aurez déjà entendu et saisi le fond.
Je vous souhaite bonne lecture : pour accéder au texte, cliquer ici.

Un mot sanskrit : Aparigraha
˝Aparigraha˝ est la cinquième vertu du Yoga, inscrite dans la première étape de la tradition du Raja-Yoga, les Yama-s, qui sont des restrictions associées au contrôle de soi et à des principes sociaux élémentaires.
Cette valeur importante souvent traduite par : ˝détachement˝ et aussi ˝simplicité˝, a à voir avec la propriété, les biens ainsi que l’entourage, la domination, la contrainte, le désir de pouvoir.
Pour lire cet article, cliquer ici.

"Mieux vaut pour chacun sa propre loi d’action, même imparfaite, que la loi d’autrui, même bien appliquée. On n’encourt pas de faute quand on agit selon sa propre nature"
                                                    Bhagavad Gîtâ III, 35 et XVIII, 47


Pour vous abonner : cliquer ici

 Retour à la page d'accueil