INSTITUT   LEININGER  

Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
              Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté
 
  Formation - Approfondissement du Yoga traditionnel

Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un co rps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

 

                 
     Revue de Yoga Drish 111     
parue en Juin 2011
             

Voir aussi :
     - La revue de Yoga Drish : présentation                                                - 1000 titres publiés
     - Comment vous abonner et commander d'anciens numéros ?...
           - Drish spécial tous les titres
                                 

"Drish" Revue YOGA      24e année n°111

 



Arjuna Krishna

Un regard sur l'apport réciproque Orient-Occident … une ouverture sur le monde

Revue Drish créée k éditée depuis 1988 par Gill-Eric Leininger-Molinier et  DARSHANA Yoga Traditionnel - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
   Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté 
24ème année  ISSN 0768-5661    

Pour vous abonner cliquer ici

Sommaire du n°111

Editorial …                                                … 3 voir ci-dessous
Sur vos Agendas …                                     … 4 programme
Technique : détendre l’arrière du corps …  … 5 à 13
Sommaires de Drish 101 à 110 …               … 14-15
Prochains Drish                                       …15
Yoga et épistémologie …                            …16 à 22
A méditer …                                               … 23
Sommes-nous des Yogis-guerriers ? …         … 24 à 29
Récupérer par le Yoga …                             … 29
Papy s’entraîne tous les jours …                   … 30-35
A méditer …                                                … 36

Dépôt Légal & ISSN 1er trim. 2011. Tirage : 80 ex.

Prochain Drish : Juin 2011.
Retrouvez les informations, les séminaires, les écrits et la rubrique Questions-Réponses sur www.institutleininger.com
Adhésion 2011 : 29 .

Retrouvez les informations, les séminaires, les écrits et la rubrique Questions-Réponses sur www.institutleininger.com

"Ce que nous savons vraiment, savoir que nous le savons.
Ce que nous ne savons pas, savoir que nous ne le savons pas. Là est le savoir même" 
                                                                                                                         
Confucius

Editorial du n°111

‘Illusion! Tout est Illusion !...’ C’est ce que clament certaines philosophies d’Orient.
Il est donc nécessaire de ne pas se laisser illusionner par des discours fondés sur des visions fantasmatiques qui n’apportent qu’une rêverie inutile et stérile.
Deux nouvelles séries d’articles vous sont proposées amenant à un réalisme conscient comme le prône le Yoga traditionnel.
Le fondement fait de logique et de compréhension a toujours été présent en filigrane dans tous mes stages, articles, cours … La lucidité est au cœur de la tradition indienne. Plongeons-y !
Je vous souhaite bonne découverte et bonne réflexion.
Bien à vous.
A bientôt.
                            @Gill-Eric Leininger Molinier

Le Yoga … une philosophie ?
Le Yoga est essentiellement connu pour ses effets sur la détente, la relaxation, la respiration, le maintien, etc.
On pourrait même dire que sa réputation le dessert en ce qu'il est parfois cru que par une sorte de "magie", 'il suffit de se mettre sur un tapis et de suivre des indications vocalisées pour que les effets paraissent.
C'est oublier les nécessaires prérequis ainsi que les précautions à connaître que vous trouvez habituellement dans ma pédagogie, aussi bien lors des journées d'étude que dans la revue ou lors de stages.   

     Illustration : Un philosophe ?       

Ce qui est souvent ignoré, c'est que les fondements philosophiques de cette voie indienne, en décuplent les effets pour notre plus grand avantage.
Il n'en reste pas moins que beaucoup de pratiquants ignorent l'existence même de cette dimension qui marque, pourtant, l'originalité du Yoga et en fait sa force et son efficacité bien au-delà et en plus de celle physique.
Il est évident que lors d'un cours, ces thèmes ne sont pas abordés : c'est l'occasion de le faire ici.
Ils apportent des réponses pour non seulement se faire du bien mais aussi ne plus se faire de mal.
Commençons par le commencement et tentons de voir ensemble ce qui définit une philosophie avant de poursuivre cette étude.
.

La philosophie … ? Cékoi ?
Selon le cnrtl (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales), la philosophie se définit comme :
     "
Toute connaissance rationnelle quel que soit son objet".
Elle recouvre donc toutes les connaissances : c'était le point de vue des Grecs anciens.
C'est pourquoi la philosophie pouvait regrouper aussi bien les mathématiques, les sciences naturelles, l'histoire, la linguistique …
D'ailleurs, il suffit d'ouvrir un bon vieux bouquin de "Philo" pour y voir apparaître des thèmes comme la perception, le temps, la mémoire, la nature et la culture, la formation des concepts de la science, le droit, la technique, le pouvoir, l'Etat, la justice …


Connaissance et action
Il me souvient que lorsque j'étais en Terminale (série A5, nommées Philo-Lettres avec trois langues), deux manuels servaient de support à la réflexion philosophique : "La Connaissance" et "l'Action". Ceci peut vouloir dire que la philosophie n'est pas qu'une simple spéculation mais qu'elle doit nous aider à être des acteurs en ce monde.

     Illustration : Bayle, philosophe engagé.

C'est pourquoi ses domaines de réflexion touchaient aussi bien à
la psychologie qu'à la morale et la sociologie, l'esthétique, la philosophie des sciences et donc la logique ainsi que bien d'autres thèmes en relation à l'humain …
On notera que la psychologie et la sociologie sont ensuite passées dans le domaine vaste des sciences humaines ou sociales.
Le cnrtl rappelle que dans l'Introduction à la philosophie de
R. Le Senne, il est dit qu'au-delà des disciplines classiques, la culture ne saurait être s'il n'y avait le développement de la réflexion et son application aux lois de la pensée, ainsi qu'à la vie profonde de l'homme pour en scruter la signification et la valeur.

L'usage de la raison
La philosophie s'occupe aussi de l'approche des disciplines qui ont pour objet le monde matériel et pour y parvenir, nécessite de développer la connaissance et l'exercice de la raison (voir les thèmes ci-dessus). La connaissance qu'elle propose se fonde exclusivement sur l'expérience vécue et sur la raison, ce qui signifie qu'elle rejette toute vérité révélée, en tout cas en tant que fondement de la connaissance vraie.
Elle ne saurait s'appuyer sur la foi pour fonder ses raisonnements mais s'interroge sur elle et sur les croyances humaines car ce qui l'occupe surtout dans ce que l'on nomme parfois philosophie première, c'est l'être lui-même.

      Illustration : Socrate

Dans l'Evolution créatrice, Bergson voyait la philosophie comme le vrai prolongement de la science (cnrtl).
Si la philosophie s'est surtout développée au XVIIIème siècle et si les prises de conscience ont pu mener à la révolution française, certains auteurs rejettent complètement son utilité en même temps que les droits de l'homme et l'équilibre des pouvoirs en place.


Les philosophies
On remarquera avec facilité qu'il n'existe pas qu'une philosophie mais d'innombrables. Comme il s'agit le plus souvent de systèmes et de conceptions propres à un courant de pensée, un auteur, une école philosophique, une période de l'histoire humaine, une contrée, une culture ou encore une civilisation, on imagine la possibilité énorme de proliférations des systèmes philosophiques.

     Illustration : Souvenirs, souvenirs …    

Ainsi, on trouve la philosophie grecque, socratique, bergsonienne, chrétienne, indienne, cartésienne, épicurienne, politique, platonicienne, existentialiste, idéaliste, matérialiste, chinoise, sociale, antique, classique, contemporaine, moderne; d'Orient et aussi la philosophie de l'art, du droit, de la science, celle de la connaissance et celle de l'histoire … sans oublier la nouvelle philosophie née en 1968 et la philosophie chimique ou philosophie hermétique plus connue sous le nom d'alchimie.
Et j'en passe bien d'autres …
Vu le thème de la revue, nous pourrions ajouter la philosophie du Yoga, bien sûr et aussi celles du Samkhya, du Tantra, du Nyaya et du Vaisheshika ou encore celles du Mimamsa et du Vedanta …
Plus précisément, nous pourrions aussi aller encore plus loin et dire que le Vedanta se compose de l'Advaita et du Bhedabheda, du Vishishtadvaita et du Dvaita, du Kevaladvaita et du Shuddadvaita …
On le voit, la question n'est pas si simple …  Abordons-la avec un minimum de … philosophie !

Etre philosophe
Tentons à présent de recentrer le sujet et de rester aussi pragmatiques que possible afin de voir en quoi le Yoga peut nous apporter une philosophie et si elle est utile lorsqu'on pratique le Yoga.
Au-delà des immenses possibilités de l'esprit philosophiques qui permet de se placer dans une réflexion élevée sur tout sujet en lien à l'humain et à son existence, nous pourrions dire que la philosophie présente des aspects qui sont très utiles.

Plusieurs aspects

Le premier qui est la synthèse de ce que nous venons de voir dans les pages précédentes est la réflexion que l'on peut mener sur ...

Au-delà des immenses possibilités de l'esprit philosophiques qui permet de se placer dans une réflexion élevée sur tout sujet en lien à l'humain et à son existence, nous pourrions dire que la philosophie présente des aspects qui sont très utiles.

      ... Les 95% restants de cet article abondamment illustré, sont réservés aux lecteurs de la revue ; vous pouvez vous abonner ou encore commander ce numéro

Les buts de la philosophie
Le mot "Philosophie" a pour la majorité des gens, une signification particulière et polysémique : on y voit quelque chose d'inaccessible, de redoutable, de réservé à quelques élites de la pensée ou encore à une sorte de vieillerie impossible à prendre au sérieux dans un monde où tout bouge si rapidement. On y sous-entend une pratique qui isole du monde ou une sorte de construction d'une bulle dans laquelle on s'auto-satisferait en se réfugiant dans des idées sans lien avec la réalité ou encore et enfin, bien que cela n'ait rien d'exhaustif, une attitude mêlée de sagesse et de bonhomie que seule une personne lettrée ou capable des plus grandes abstractions mentales pourrait pratique dans un isolement quasi-total.
William James considérait qu'une idée vraie ne pouvait l'être que si elle se montrait vraie et efficace. Qu'en est-il de ce domaine ? La philosophie a–t-elle une utilité ou n'est-elle qu'une spéculation pour gens aisés qui ont le temps de deviser et sont libérés des tracas quotidiens que nous connaissons tous ?

 Le bonheur
On dit parfois que le but de l'existence est le bonheur …
Est-ce certain ? Prévert disait :
...

... Cet article sur Les buts de la philosophie compte 1594 mots.
Vous pourrez le retrouver en vous abonnant à la revue ou en commandant ce numéro.  Pour vous abonner

Yoga : quelle philosophie ?
Le Yoga est relié à l'immensité de la pensée indienne dont les composantes-clés sont la tolérance, la connaissance de soi et la recherche d'une profondeur d'existence. Elles sont identiques à celles que l'on trouve dans les diverses écoles de philosophie indienne tiennent aux systèmes philosophiques qui la fondent.
La base de la philosophie indienne commune à l'ensemble des systèmes hormis ceux matérialistes, mais ils sont peu nombreux et peu influents, est la recherche de moyens de libérer l’être humain de sa condition d'existence sachant que celle-ci n'est pas souhaitable du fait que l'existence et le monde sont en souffrance.
Ce point de vue n'est pas pessimiste, comme on le croit parfois. Au contraire, il pose un bilan qui inclut le fait que tout bonheur, tout plaisir, toute joie connaîtront un jour leur fin.

De la mort à la vie
En effet, si j'évoquais, dans les pages précédentes ...


      ... Il est évident que ce thème très important est régulièrement traité lors des stages de Yoga.
Retrouvez la suite de cet article et ses 2798 mots en devenant lecteur(trice) de la revue qui paraît depuis 1988.

Yoga et philosophie
Si j'enseigne le Yoga depuis plus de 40 ans, si je le fais en professionnel depuis Janvier 1979, je connais très bien cette discipline et tout ce qu'il y a autour de façon aussi vaste que possible, dans les domaines de la pédagogie, de la psychologie, du travail corporel, de la philosophie, etc.
Si je dis cela, c'est pour préciser que j'ai abordé la philosophie occidentale au lycée il y a longtemps et m'y intéresse encore énormément.
Je dis bien "abordé" car c'est un domaine immense au point qu'il présente de nombreuses portes d'accès. Je m'y replonge très régulièrement dans l'objectif de faire de la philosophie comparée ...

       ... Avec ses 2154 mots, cet article rentre dans le vif du sujet.
Retrouvez ce contenu lors des matinées pédagogiques, lors de nos prochaines rencontres en en commandant ce numéro : voir vous abonner.

... retrouvez tous les articles en vous abonnant directement : cliquer ici.

"Mieux vaut pour chacun sa propre loi d’action, même imparfaite, que la loi d’autrui, même bien appliquée. On n’encourt pas de faute quand on agit selon sa propre nature"
                                                    Bhagavad Gîtâ III, 35 et XVIII, 47

 Retour à la page d'accueil