INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

             
     Le rituel du marchand de thé                     

                            

6 mars 2002

Le rituel du marchand de Tchaï (thé indien) est extraordinaire à voir. Il remue sa casserole dont le contenu se met à bouillir. II s'en verse un peu dans le fond du verre, le goûte, éloigne le verre clair de ses lévres en regardant au loin, tandis que ses papilles goûtent le liquide ambré. Puis il remet la casserole sur le feu, et le liquide se remet à frémir. Il rince bien le verre en tirant de l'eau du seau avec sa main, qu'il passe jusqu'au fond du verre.
Il nettoie la passoire à l'eau, avec autant de soin, et je suis sûr qu'il ne le ferait pas aussi bien pour un de ses cocitadins, puis la secoue pour en évacuer les quelques gouttes claires.

aiims 

Le verre posé sur l'étal noir et poussiéreux, maculé et lourd, est encore humide de l'eau du nettoyage ; le garçon fait faire un grand mouvement tournant à la casserole, qui permet au liquide moussant de lécher les bords du récipient et de prendre toute l'essence du thé, et enfin, l'incline. 
Du bec verseur, le Tchai glisse, doré et brûlant dans le contenant clair, froid et encore humide, et laisse s'échapper une douce vapeur avant de rencontrer mes lèvres et qu'un délicieux fumet vienne éveiller mon sens de l'odorat, ravi de ce nouveau contact dont il ne se lasserait pas. Tout ça pour 2 roupies et  quelques mots simples certifiant à cet homme, véritable artiste du goût que le Karma a amené à cette existence, que son thé est comme d'habitude, excellent".

Retour à la page d'accueil