INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

             
     Les mécanismes du mental
                             

Contrôler le mental est, sûrement, une des choses les plus difficiles à accomplir, sur le parcours du Yoga ...

Voir aussi :
        - Cours réguliers de méditation                                     
- Yoga et Conscience                   -  Méditation et action
                              
        - La méditation : savoir se concentrer d'abord ...
          - Sculpture et mental                   - Méditation : fuite ou construction ?                      
                                                       

... On pourra noter la racine man commune au mantra, qui est en fait un outil pour le mental.

Men, man, émaner ...
La racine
mana, désignant l'influence immatérielle dans certaines religions d'Océanie serait à l'origine des mots mens, l'âme des Latins, mental et même de man, l'homme en anglais, ainsi que du verbe émaner. Il est difficile de dire si le mana d'Océanie a à voir avec le Manas des Hindous, mais ce Manas est très lié à l'énergie : d'abord parce qu'il en est un grand consommateur, ensuite parce que lorsqu'on arrive à le contrôler, il guide le cheminement de l'énergie dans le corps et les yogis indiens pensent que là où va la pensée, l'énergie ou prâna, va.
On comprend alors le risque que l'on court lorsqu'on ne maîtrise pas son mental : il nous entraîne dans ses multiples activités car tout l'attire, et il nous y épuise. M et Mme L. en sont à ce point.

Une activité incessante

Il faut ajouter, comme moteurs de cette activité mentale, les imprégnations subconscientes, souvenirs subconscients, impressions laissées par nos désirs, ou
vasana, et les samskara, impressions laissées ou provoquées par le karma, bon ou mauvais, accumulé, soit au cours des existences antérieures, soit dans cette vie.
Il est intéressant de noter que les yogis indiens, bien avant la naissance de la psychanalyse, avaient noté l'existence d'une activité inconsciente pouvant être à l'origine de nos comportements ; l'autre point intéressant à noter est dans une origine de cette activité potentielle qui précéderait la naissance, ce que certains psychanalystes tels Groddeck ont proposé au début du XXème siècle.

Cinq sens + cinq sens
Le mental est entraîné par nos cinq sens. C'est pour cela que lorsque nous pratiquons la prise de conscience ou les exercices de concen-tration ou de méditation, nous fermons les yeux, la bouche est close sans effort, les mains et le corps sont immobiles ...
Il y a aussi cinq autres sens, les
karmindriyas ou organes d'action qui sont la voix, les mains, les pieds, l'anus et le sexe ; lors de la méditation, ces cinq sens sont rassemblés et mis en situation d'inactivité totale. Le manas, en rapport avec ces 10 sens, constitue le onzième.

Mais M et Mme L. ne sont pas plus avancés en lisant mes propos et se demandent bien s'ils parviendront un jour à calmer leur activité mentale car tout ce fonctionnement semble bien compliqué et difficile à maîtriser, ou au moins à contrôler. Difficile, oui, mais pas impossible : la classique Bhagavad-Gîtâ dont la composition remonte aux alentours du début de notre ère, propose de nombreuses citations faisant référence à l'orientation du mental. Il en est au moins une, la VI, 35,
  qui donne espoir et décrit la voie à suivre :
      "Sans nul doute, guerrier au bras puissant, le mental est agité et difficile à réfréner ;
       mais on peut ... le maîtriser par une pratique constante et le non-attachement".


Plusieurs moyens

La clé est donc dans le non-attachement, ce qui signifie que c'est l'attachement aux choses, aux événements, au monde qui est générateur de soucis, de préoccupations entraînant à leur tour l'agitation mentale ... Peut-être pouvons-nous établir ici un parallèle avec la Fable de La Fontaine "Le Savetier et le Financier" ? Les Yoga-Sutra (I, 4) indiquent l'importance du contrôle de l'esprit et les conséquences de l'opposé :
"Dans le cas contraire, il y a identification de notre Centre avec l'agitation du mental". Il s'agit donc de "se recentrer", de se "concentrer", de retrouver son centre ...

Retour à la page d'accueil