INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -


Yoga et "Kriya-s"

Voir aussi :
            - Yoga, philosophie de vie et harmonie                     - Contrôler le mental
             - L'esprit de l'école de Yoga                 - Les stages proposés
            - Prochains rendez-vous

      


Bien que très ancien, le Yoga traditionnel compte 8 étapes, apporte nombre de réponses aux mauvaises répercussions de la vie moderne.
Pour cela, il faut pratiquer des "Kriya-s" qui sont des techniques de purification.

Les ˝Kriya-s˝
Le Yoga est plus généralement connu pour ses pratiques physiques, ses postures, ses mouvements, ses exercices respiratoires et sa préparation à la méditation.
Les Yama et les Niyama, qui sont les principes qui fondent sa tradition, ne sont pas très connus non plus : il en est de même du sujet de ce jour.

Présentation
En plus des exercices habituellement pratiqués, et c’est là une de ses précieuses originalités, le système de Yoga met également à disposition d’autres techniques spéciales, parmi lesquelles celles de purification dont le but est de nettoyer l’organisme et d’équilibrer ses éléments, en même temps que de prendre conscience du corps de manière plus approfondie et plus précise.
Bien que peu souvent pratiqués en Occident, ces aspects sont fondamentaux si l’on désire avoir une approche du Yoga qui soit plus efficace et plus complète.
Elles sont nécessaires à l’apprentissage du contrôle du corps, au maintien d’une bonne santé, comme nous le verrons au cours de cette présentation et donc, à une qualité de vie plus appréciable, puisque le Yoga peut nous l’apporter par les dimensions de nous-mêmes auxquelles il s’adresse.
Enfin, bien que cette envie soit peu souhaitable à développer pour nous, Occidentaux, l’accès à des pratiques particulièrement poussées nécessite impérativement de passer par ces pratiques de purification qui s’adressent aussi au mental et à des couches psychiques profondes. Ce sont les ˝garde-fous˝ que la tradition a mis en place, consciente de sa puissance.
 Si ces disciplines dont on parle trop peu en Occident, sont pourtant, le démarrage nécessaire de la pratique du Yoga, il est peu envisageable de proposer aux pratiquants nouveaux, de se plier en premier à ces disciplines, d’autant qu’elles paraissent au premier abord, à la fois surprenantes et désagréables, voire repoussantes.
Voici quelques unes de ces pratiques :

   agnisara phase active       vastra D      nauli       jala neti séchage  
   Uddiyana en phase active - Retour de la gaze dans Vastra dhauti, le nettoyage de l'estomac - Nauli - Jala Neti, nettoyage des voies aériennes supérieures 
   Nauli 2      Jala neti      lota     Shank Prakshalana mouvement 2     Vastra D pousse gaze    
   Nauli - "Jala neti", phase de séchage des narines - Le lota pour la pratique - 2ème mouvement de Shank Prakshalana (Drish 130) - Absorption de gaze dans Vastra dhauti.

Une étape importante
C’est donc une étape à ne pas délaisser lorsqu’on décide de se lancer sur une voie méditative, laquelle nécessite comme nous avons pu le voir cet été, de nombreuses précautions.
Jala Neti fait partie des ˝Kriya-s˝ qui ont pour objectif de purifier l’organisme dans son entier, psychisme et canaux d’énergie inclus.
Dans les faits, ce ressenti est produit à première vue, mais lorsqu’on les essaie, on se rend vite compte qu’elles sont à la fois simples, efficaces et … très plaisantes.

Purifier pour libérer
Les textes du Yoga insistent sur la nécessité de pratiquer des nettoyages qui agissent sur tout notre être qui est ainsi purifié, ce qui est un préalable au Yoga.
Deux textes du Yoga, ˝Gheranda Samhita˝ dans son chapitre premier et ˝
Hatha-Yoga Pradipika˝ dans son deuxième, indiquent les moyens précis de participer à ce nettoyage de tout l’être en vue d’accéder au Yoga sous sa forme idéale.

Un système complet
Le Yoga s’adresse à tout notre être.
Chacune de nos composantes est concernée par le travail qu’il propose. Certes, il y a le corps, ce que l’on sait dès le départ, lorsqu’on se met sur son tapis de Yoga pour la première fois. Puis, rapidement, on se rend compte que la respiration est tout aussi importante. Et aussi, la concentration … Ainsi, le travail s’affine, se complète. Puis, on approfondit et se rend compte du fondement philosophique et éthique qui sous-tend la pratique en même temps qu’il la rend plus performante et efficace dans ses apports et le vécu qu’il prodigue. Allant plus loin, on se rend compte qu’existent des étapes préliminaires importantes qui ont au moins deux types d’effets :
1/ Action de purification
2/ Exercices de santé
3/ Contrôle plus poussé de soi-même
4/ Connaissance accrue du corps et de ses réactions
5/ Approche du lien corps-mental
6/ Meilleure connaissance de réactions mentales inconnues
7/ Sensation de grande liberté
8/… connaissance d’une expérience et d’un vécu corporels rares …

Des bienfaits accrus
Pour obtenir des effets plus complets, la discipline du Yoga propose des exercices spéciaux qui doivent, selon la tradition, nettoyer le corps, le mental, l’énergie, les canaux énergétiques …
Sans un réel travail de purification de tout l’être, les pratiques supérieures du Yoga ne sont ni possibles, ni conseillées. Nous avons pu nous en rendre compte lors des stages de cet été en observant à quel point les effets du Yoga sont limités s’ils ne s’accompagnent pas d’une réelle pratique intégrale.
La pratique des ˝Shatkarma-s˝, les six actions (˝Shat˝ veut dire ˝six˝ et ˝Karma˝, ˝action˝), précède le Yoga, prépare le corps et le mental du pratiquant et développe en même temps, des qualités qui seront nécessaires tout au long du cheminement sur cette voie : constance, lâcher-prise, assiduité,
douceur et fermeté, équanimité, modération, compassion, gaieté, patience et persévérance … sans oublier la triple ascèse indiquée dans les textes sacrés de l’Inde.
La discipline adoptée permet d’accéder à une liberté, celle recherchée par le yogin, comme en témoigne le titre du quatrième chapitre des Yoga-sutra-s : ˝Kaivalya Pada˝, dans lequel ˝Pada˝ désigne le pied, marquant ainsi l’idée de la démarche volontaire et active, et ˝Kaivalya˝ qui se traduit par autonomie, liberté, indépendance.
La libération du corps et du mental s’obtient par ces pratiques précises.

Retour à la page d'accueil