INSTITUT LEININGER    
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)

      ... pour votre mieux-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                
     La pratique du Yoga et ses effets inattendus
                                    

Le seul défaut que je connaisse au Yoga (en réalité c’est une qualité, mais pas toujours en Occident) est sa simplicité.
Souvent, ceux qui s’informent se laissent décourager par cette simplicité, ne croyant pas que par ...

Voir aussi :
     -
"La santé par la bonne humeur"                  - Divers articles de ma revue        - Effets généraux      - Effets psychosomatiques              - Effets au plan mental                     
               

... une série de techniques physiques en apparence, on puisse avoir un réel impact sur le bien-être, la relaxation et la santé.
On ne croit pas que cela puisse venir de soi, tant on est habitué à des solutions extérieures qui sont autant de dépendances et de limitations à l’autonomie et la liberté individuelles.


Des conséquences imprévues
.
Ainsi, croire que le simple Yoga peut atténuer voire faire disparaître les maux de dos, réduire les insomnies, augmenter la capacité respiratoire, améliorer la résistance au stress et la fonction digestive, donner une meilleure estime de soi et une plus grande confiance en soi et en ses moyens, demande un effort particulier à celui, incrédule, qui entend cette liste de bienfaits comme autant de slogans publicitaires, alors qu’ils n’en sont pas et qu’en plus d’autres nombreux effets surviennent qui n’étaient pas prévus ni prévisibles.
J’ai vu ou on m’a fait part de comportements qui avaient changé, ces modifications n’étant, selon les personnes, dues qu’à la pratique du Yoga.
J’ai vu des corps changer, des êtres revivre en reprenant possession de leur corps qui leur échappait inexorablement au fil des jours, des mois, des années …
J’ai vu des thorax s’ouvrir, des dos se redresser, des muscles se dénouer, des respirations s’amplifier, des bassins s’épanouir.
J’ai vu des êtres se redresser, s’affirmer dans leur quotidien et décider de prendre leur vie en main. J’ai senti des poignées de main s’affermir, des corps s’ouvrir, des côtes se libérer, des peurs se défaire.
J’ai vu des pratiquants retrouver le sourire, reprendre goût à la vie alors qu’ils semblaient s’éteindre chaque joue un peu plus.
J’en ai entendus me dire qu’ils n’étaient plus agressifs ou d’autres encore qu’après une première séance ils avaient pu gérer une situation à la fois difficile et délicate au cours de laquelle ils avaient su mettre en pratique ce qu’en moins d’une heure ils avaient acquis.
J’ai vu des jeunes gens renfermés, sans estime de soi ni assurance, décider de partir à l’étranger pour y asseoir leur vie professionnelle.
J’ai vu, j’ai senti, j’ai entendu, j’ai observé parfois ce que les adeptes eux-mêmes n’avaient pas remarqué et qui était en train de devenir visible ou en tout cas perceptible. Certes, ma formation pluridisciplinaire et mon expérience font que le regard que je porte sur les êtres est global et qu’il s’ouvre à toutes les perceptions que je puis ressentir.

Tous les jours ?!
La seule pratique hebdomadaire apporte de nombreux bénéfices, mais comme je l’ai déjà dit, il importe de s’y mettre un peu chaque jour pour de plus grands bienfaits, d’autant que le Yoga au quotidien dont il est question dans cette très vieille tradition, n’est pas que physique, contrairement à ce que les médias présentent de  façon trop récurrente.
Nous vieillissons chaque jour depuis … notre conception. Dès que nos premières cellules se sont assemblées pour faire ce que nous sommes devenus, la mort était déjà présente et elle a servi la vie puisque la vie ne peut être sans la mort. Ce fut le grand thème de la session de Septembre à Sérignan.
Il importe de considérer en quelques mots que notre corps dans sa fonction tamasique (inertie, lourdeur, ténèbres) va vers la mort. Rajas, l’action, est là pour aller à l’encontre de cette tendance qui se retrouve sur tous les plans de l’être : physique, mental, psychologique, spirituel … Nous tendons vers Sattva, la perfection en usant de ces deux énergies : celle de l’inertie et celle de l’action, celle-ci devant faire se mouvoir la matière inerte.

Retour en page d'accueil