INSTITUT LEININGER    
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)
  ...
pour votre bien-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                     
     Contrôler le mental et mieux se concentrer  par le Yoga
                         

 

Voir aussi :
        - Cours réguliers de méditation                    - Yoga et Conscience                      - Le débrayage mental                   - Les mécanismes du mental          
        - Méditation et action  
                           - Yoga quotidien : objectifs           - "Yogachittavrittinirodha"            - Le contrôle mental  
        -                                                             

Les Yoga-Sutra-s enseignent que le Yoga est le contrôle de la pensée et du mental.
Le monde moderne nous bombarde d'informations créant une surcharge mentale. Comment contrôler et utiliser son mental dans des conditions optimales ? Comment perfectionner la pratique de l'image mentale ? Quelles indications les textes classiques donnent-ils pour un entraînement concret ? Les séances quotidiennes permettront de développer les capacités du mental tout en apprenant à mieux le contrôler.

Yoga, stress et concentration
Se concentrer …  

Selon une recherche relativement récente effectuée sur un échantillon de 2.250 personnes et publiée par le magazine américain
Science, il semble qu’avoir l'esprit distrait rende triste.
Il est facile de se rendre compte au quotidien que notre ‘mental’ est sans cesse envahi par une quantité de choses non présentes qui sont pourtant là dans notre champ de pensée alors qu’elles n’y sont, en cet instant précis, d’aucune utilité, selon le psychologue M Killingsworth. Il apparaît d’après cette étude que près de la moitié du temps est occupée par une
distraction mentale, ce qui signifie que nous ne sommes pas pleinement conscients de ce que nous faisons, que nous sommes ailleurs lorsque nous sommes pourtant occupés à faire quelque chose de précis. Penser à autre chose n’est pas un problème en soi, en dehors des désagréments qui peuvent en découler.
L’ennui est que la distraction n’est pas la conséquence de la
tristesse, mais elle en est la cause.
La conclusion à laquelle arrivent les psychologues Matthew Killingsworth et Daniel Gilbert (université Harvard) est que :
           …
un esprit humain est un esprit distrait, et un esprit distrait est un esprit malheureux".
La raison est que le fait d’être en train de penser à autre chose que ce sur quoi on doit se concentrer demande une énergie émotionnelle particulièrement importante. Alors que dans d’autres activités, l'esprit vagabonde, les personnes interrogées ont répondu que l'exercice physique et la conversation sont les activités qui donnent le plus grand sentiment de contentement et aussi que l'activité sexuelle est la seule au cours de laquelle elles restent vraiment concentrées sur ce qu'elles font. Toujours selon l'étude, l'utilisation de l’ordinateur à la maison, le repos et le travail sont des moments qui donnent le moins de satisfaction.
Dans le
chapitre I des Yoga Sutra, texte dont l’origine se situe à une période antérieure à notre ère, il est dit :
   "...
la souffrance physique, la dépression, le tremblement des membres et la respiration anarchique accompagnent la distraction de l'esprit ..."
... et aussi, comme une solution, que :
   "...
l’exercice répété de la concentration sur un seul point permet d'écarter ces écueils". (trad. Jean Papin).
Un véritable encouragement à continuer à se concentrer en pratiquant le Yoga.

Retour à la page d'accueil