INSTITUT LEININGER    
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)
Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
Pour votre bien-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                          
     Les trois tamis - sagesse grecque    
          


Ce morceau de sagesse est parfois nommé le test des trois passoires. On l’attribue à Socrate ; je n’ai pas réussi à trouver dans quelle œuvre de Platon, se trouve ce texte.
A une époque où Confucius et Lao-Tseu se rencontrèrent, où Siddharta Gautama devenait le Bouddha, en d’autres lieux du monde, d’autres sages transmettaient un message de paix et de sérénité. Fils d’un tailleur de pierre et d’une sage-femme, Socrate (469-399 av J-C) nous a laissé la maïeutique qui est un des fondements de l’école de Yoga du KRIYA, ainsi que de nombreux enseignements dont l’allégorie de la caverne, le ‘Connais-toi toi-même !’ qui n’est pas étranger au Yoga puisque la tradition de l’Inde l’inclut depuis l’Antiquité dans le concept de swadhyaya, l’étude de soi. Dissident et subversif en ce qu’il prônait la simplicité et se disait ‘citoyen du monde’, Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse tout en prétendant ne rien savoir : « tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ».
Bonne lecture.
Les 3 tamis
Quelqu'un vient un jour trouver Socrate et lui dit :
- "Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami ?
- Un instant, répond Socrate. Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des 3 tamis.
- Les 3 tamis?
- Oui, reprend Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des 3 tamis. Le premier tamis est celui de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
- Non. J'en ai simplement entendu parler...
- Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant un deuxième tamis, celui de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?
- Ah non ! Au contraire.
- Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore réussir le test, car il reste un tamis, celui de l'utilité. Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ?
- Non. Pas vraiment.
- Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?"

(texte tiré de la revue de Yoga DRISH 120)

 

Détail des rencontres
Informations par téléphone au 05 61 785 685.

 Retour à la page d'accueil