INSTITUT LEININGER    
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté (KRIYA)
    


Pour votre bien-être
Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

                           
    
"J'améliore mon Yoga"                 
                          

Voir aussi :
       - L'efficacité du Yoga                       - L'histoire de ma revue de Yoga                 - Devenir "Professeur de Yoga"             - Stages de l'été prochain
      
- Une philosophie de l'être               - Prochaines rencontres                              - Prix de l'Académie du languedoc
   ...

Le corps est un moyen, pas un obstacle : le travail postural fonde le Yoga et constitue un outil d’évolution réelle. Exercice assidu fait de détachement, vigilance et contrôle de soi, le Yoga obéit à des principes rigoureux confirmés par les connaissances scientifiques modernes. Immobilité, contrôle du souffle et de l’activité mentale, absence d’effort dans l’˝âsana˝ assurent une progression aux plans du maintien, de la mobilité, du mental. Mais comment faire pour améliorer ses postures ? Comment développer l’harmonie du geste, le tonus, l’énergie, la souplesse ? Nous agirons sur nos muscles et nos articulations avec persévérance et patience par un travail conscient à la fois doux et puissant.
Le Yoga est très connu mais mal connu
. Fondée sur le refus de vivre comme le commun des mortels, visant à libérer l’être du conditionnement, la tradition du Yoga a pour but de stopper les automatismes, établir le calme et développer la conscience. Les obstacles sont à dépasser et la voie demande une pratique assidue. Nous étudierons le Yoga traditionnel et ses diverses composantes afin de l’intégrer au quotidien, comme les textes anciens le prévoyaient en mettant l’accent sur le lien entre posture et attitude ainsi que sur la fonction du souffle donnant accès à la voie de la Méditation. Amélioration des postures et du souffle.
Si l'être humain se situe au sommet de l'évolution sur notre planète, il n'en reste pas moins soumis aux qualités d'existence liées à sa propre condition. Ainsi, le guettent certains travers qui l'empêchent d'accéder à une sérénité totale. L’Ignorance de sa part d'Absolu, mentionnée dans nombre de textes et telle que décrite dans la Katha Upanishad, génère des souffrances typiquement humaines essentiellement liées à des envies inaccessibles et des refus impossibles.
D’autre part, cette Ignorance le mène à l'illusion d'être ce qu’il n'est pas, de posséder éternellement ce dont il ne dispose que pour un temps et enfin, de s'identifier aux diverses composantes de sa propre existence. Ces composantes de la condition de la vie humaine ont, heureusement, leur solution que propose la richesse de l'Inde : le Yoga, qui constitue un des rares systèmes de libération de l'être qui ait su intégrer le corps en tant que moyen. Non seulement celui-ci n'est pas considéré comme un obstacle, comme un lieu de passions, comme un lieu de tensions, comme un lieu de pulsions, mais il est vu comme un moyen, un moyen efficace et pleinement adapté.
Le Yoga utilise la pratique posturale à des fins d'évolution réelle et même plus, car, plus qu'une discipline permettant de donner un sens particulier à l'existence, il a pour objectif de libérer l'être humain de sa condition et de lui permettre de ne plus revenir à l'existence terrestre.
Dans le même temps, l'Occidental qui se voue à cette pratique très originale et aussi très complète, s'établit dans l’immobilité et dans le temps, c'est-à-dire dans l'éternité de la posture et rencontre sur son tapis de yoga, par son action sur le corps, sur le mental, sur le souffle, des principes aussi importants que ceux du détachement, de la vigilance et enfin du contrôle de soi.
Ce dernier est largement facilité et développé par ces pratiques qui fondent le yoga dont il est dit qu'elles sont au nombre de 84 centaines de milliers, par leur façon d'être mises en place ainsi que par les techniques spécifiques de purification nécessaires que propose la préparation au Yoga traditionnel. Elles apportent en plus, une perception du corps complètement différente de ce qui est connu jusque-là puisqu’elles concernent l'intérieur du corps.
Le respect de l'être dans son entier est la première condition dans l'utilisation du corps à des fins de libération de l'être. Il implique d'obéir aux principes que les yogis ont mis en place il y a déjà plusieurs milliers d'années, sachant peut-être, que les sciences inexistantes alors, leur donnerait raison sur le choix du mode de ces pratiques.
Être vrai, se contrôler, se détacher, pratiquer la pureté ainsi que le contentement, fondent cet engagement dans une voie dont on peut dire qu'elle est initiatique, puisque l’adepte s'y engage à vie à travailler à la connaissance de soi et aussi à œuvrer dans l’esprit du don de soi.
Le contrôle dont il est question, la discipline qui est demandée, ne constituent pas un enchaînement de brimades, une série de limitations, un lot de contraintes inutiles, mais bien au contraire, amènent à créer une véritable expansion du champ de la conscience de manière à connaître le fonctionnement mental ainsi que celui des organes des sens et d'action afin de parvenir à leur contrôle, en plus de celui des idées. Ce travail se fait de façon heureuse, obéissant ainsi à l'exigence de confort dicté par le principe de ˝Sukham˝ présent dans les textes de Patanjali et rappelé par le sage Shivananda qui disait à propos de l’équanimité :
   ˝… Gardez toujours un mental équilibré, cela est très important... Gardez l'équilibre du mental dans le plaisir et dans la peine, dans la chaleur comme dans le froid, dans le gain
     comme dans la perte, dans le succès et dans l'échec, dans la louange et dans le blâme, dans le respect et dans le mépris ; telle est la sagesse véritable˝
.
Le message de joie, de paix, de gaieté, proposé par ce sage indien, est en accord complet avec la nécessité d'appliquer une ascèse mesurée et respectueuse de l’être dans son entier.
L'amélioration du Yoga continue sur cette lancée et associe perfectionnement de l’outil corps-mental, pleine compréhension de sa propre pratique, adoption des principes universels que propose le Yoga, aussi bien dans les textes de Patanjali que dans celui sacré de la Bhagavad Gîtâ. Réfléchir avant d'agir, adopter un silence régulier permettant à la fois de contrôler l'éparpillement du mental vers les voies d'échappement des organes d’action dont le langage, mettre en pratique au quotidien les Yama-s et les Niyama-s, s'interroger sur l'étendue de sa propre ignorance, passer en revue les modes d'acquisition des fondements de cette discipline afin de, peut-être, reconsidérer certains éléments à la lumière de sa propre imperfection, sont aussi des moyens de perfectionner cet outil du Yoga si original et incomparable.
Cette voie doit être suivie selon l’éternel principe du ˝Swadharma˝, la loi personnelle d’action et obéir à l'esprit de ˝Svaraj˝, le nécessaire gouvernement par soi-même conforme au principe d'indépendance et autonomie qui régit le Yoga tout entier.
Ceci n'exclut pas les exigences de la Nature, celles-là même auxquelles sont soumises les fonctions corporelles et psychiques : ainsi la connaissance de ces lois ajoute à la connaissance de soi qui est un des fondements de la Tradition.
Nous sommes sur cette voie et la suivons ensemble, chacun à son rythme, selon ce que les conditions d'existence permettent.
Poursuivons donc, sans nous décourager, avec persévérance, assiduité, mais aussi douceur et compréhension, afin que notre action en ce monde soit conforme aux nécessaires règles d'utilité et de mesure tout en nous ouvrant aux autres formes de Yoga, entre autres celui de la connaissance et celui de l'action désintéressée.
Je vous souhaite à toutes une très bonne année de Yoga et vous remercie pour le travail que vous avez effectué.
                                          
  GillEric Leininger

"J'améliore mon Yoga" a constitué l'un des thèmes d'une semaine de travail lors d'un stage d'été qui a eu lieu en 2015, à Collbato, en Espagne.
Trois séminaires de Yoga ont eu lieu en Juillet 2015 (voir le lieu et aussi les autres stages d'été) :

            20 au 25 juillet 2015 : ˝J’améliore mon Yoga˝ (synthèse ci-dessous)
            27 juillet au 1er Août : ˝
De la posture à l’attitude˝
(pour lire la synthèse, cliquer ici)
           
3 au 8 Août : ˝Méditation : fondements et pratique˝ (pour lire la synthèse, cliquer ici)
                            Au plan technique, nous avons travaillé sur la libération de la main et du pied
: statique, mobilité, force, sans oublier les aspects symboliques et philosophiques de ces deux organes d'action considérés ainsi par la philosophie indienne

Retour à la page d'accueil