INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -


"De la posture à l'attitude"

Voir aussi :
       -  Stages de l'été prochain                - L'esprit de l'école de Yoga              - Les stages proposés                   - Prochains rendez-vous
       - GillEric Leininger Molinier
              - Une philosophie de l'être                - Prochaines rencontres              - Prix de l'Académie du languedoc
     ...

Bien plus qu’une gymnastique, l’antique tradition du Yoga doit la force de sa maturation et son efficacité à l’ascèse. Le contrôle de l’espace sacré du corps et la stabilisation de la posture sur le tapis de Yoga comme dans notre précieuse vie, facilitent l'adoption des principes fondamentaux idéalisés et universels des textes sacrés de l’Inde. Ils permettent d’établir le calme et de développer la conscience afin d’intégrer le Yoga au quotidien comme le veut la tradition.
Quête de sens, refus de vivre comme le commun des mortels, libération du conditionnement sont les conditions d’accès à l’attitude idéale guidée par les principes du Yoga assurant la réalisation de l’être.

La richesse de la pensée indienne tient à l’ancienneté de sa tradition. Celle-ci plonge ses racines dans les périodes les plus reculées de la naissance de l’Inde et s’est enrichie au fur et à mesure de l’avancée du temps et de la maturation des systèmes philosophiques. Au-delà des Veda et des Purana, les Upanishad,  le Mahâbhârata, la Bhagavad-Gîtâ et le Râmâyana constituent des bases fondamentales d’une tradition qui est une richesse pour l’humanité entière.
La pensée indienne est d'une telle richesse que dans la pluralité de ces modèles de pensée et d’action, elle propose des moyens à la fois variés et adaptés, de se diriger vers des objectifs plus ou moins élevés, plus ou moins ambitieux, selon les projets et les diverses formes de conception de vie de chaque être. Le Yoga est un de ces moyens, sûrement le plus célèbre en Occident, mais aussi le plus méconnu. Entamer sa pratique, signifie soumettre son corps à une série d'exercices statiques ou en mouvement qui s'effectuent toujours avec douceur et fermeté, confort et stabilité, dans le respect de l'être dans sa totalité, en fonction de la cadence respiratoire et toujours sous le contrôle total de la conscience.

Mais il serait trop réducteur, de considérer cette voie typiquement indienne, comme une simple gymnastique, car ce travail sur l'espace sacré du corps, a pour objectif sur le long terme, de stabiliser le corps, le mental, le souffle , par le moyen d'une ascèse mesurée et respectueuse assurant à celui qui la pratique, de connaître la délivrance en prenant conscience des sources de souffrance propres à tous les êtres humains. C'est ce qu'enseigne cette très vieille tradition, fondée sur des textes issus d'une profonde et grave réflexion sur la condition humaine et les moyens disponibles, en tenant compte de ceux qui nous sont donnés dès notre naissance, au niveau de notre corps, de notre mental, mais aussi de la partie ultime de notre être que les indiens nomment le ˝Soi˝, le ˝Témoin˝ ou encore, le ˝Spectateur˝ et que nous pouvons nommer, par commodité, l’âme.
Les textes sacrés assurent la transmission de ce message précieux permettant à l'Occidental en quête de sens et qui le désire, d’y trouver à la fois une réflexion, des modèles, des chemins possibles et aussi des moyens très concrets permettant de passer de la posture de Yoga à une attitude dans l'existence. Les techniques de purification, le détachement, la connaissance de soi en se libérant des conditionnements et automatismes inutiles, la compréhension du fonctionnement mental qui est comme ˝un singe ivre piqué par un scorpion˝, le développement du calme, sont les outils dont dispose l'adepte afin de retrouver le sens de sa précieuse vie.
S'ajoutent à cela, l'intégration de l'esprit du Yoga à son quotidien, l'adoption d'une tradition selon ses possibilités, la décision de ne plus se laisser vivre comme ses semblables et d'adopter de manière durable, les valeurs enseignées par la tradition indienne qui sont tout à fait conformes à notre culture, en ce qu'elles ont un caractère d'universalité incontestable, puisque l'être humain est le même sous toutes les latitudes. Ces principes idéaux et fondamentaux présents dans les textes sacrés de l'Inde, permettent, comme le veut la tradition, de les vivre au quotidien tout en veillant à soumettre le mental à la conscience supérieure, de manière à pouvoir utiliser ses sens et ses organes d'action de la meilleure des façons tout en œuvrant à leur redonner énergie, détente et liberté.
La mise en route de cette action suit l'indispensable règle du ˝Swadharma˝, la loi personnelle guidée, pour chacune, par sa propre nature et par les principes les plus élevés.
La force et l'originalité du Yoga, se situent, pour le pratiquant, dans la réalisation de valeurs, sans les nommer mais en les mettant en place au travers de son propre corps, de son propre souffle, de son propre mental, au cours de la série les postures, les ˝Asana-s˝, qui sont la particularité du Yoga de Patanjali aussi nommé Yoga Royal, le ˝Raja-Yoga˝. Elles sont précédées par des valeurs essentielles visant à améliorer la qualité de l'existence et à ne plus risquer une accumulation de ˝Karma˝ dont la conséquence, selon la tradition de l'Inde, serait de nous maintenir prisonniers du cycle des renaissances.
D'autres systèmes peuvent leur être associés comme le Yoga de la connaissance qui vise à percevoir la part d'Absolu en chacun de nous, le Yoga de la dévotion davantage tourné vers une dimension déiste, le Yoga de l'action qui enseigne que nous devons assumer notre condition mais aussi et surtout que l'action en ce monde est inévitable car on ne peut pas ne pas agir. Cet engagement dans le quotidien émaillé des conditions de vie propres à chacun, reste soumis au principe selon lequel tout ce qui naît doit mourir et tout ce qui meurt doit renaître encore. S'y ajoutent des règles essentielles fondées sur la décision de suivre une voie de sagesse, le désir profond de ne pas nuire à autrui et d'user de ˝Un langage qui ne cause point de trouble à autrui, vrai, bienveillant et bienfaisant˝ (Bhagavad Gîtâ XVII,14), et enfin, de tenter de procéder à ˝l'entière purification du tempérament ˝ (Bhagavad Gîtâ XVII,15) tout en cultivant "Une joie claire et calme du mental, la douceur, le silence, la maîtrise de soi …˝.
Tout ceci sans oublier que nous avons un devoir d'agir en ce monde mais qu'il nous faut le faire sans nous attacher aux fruits d'action.
Je vous souhaite bon courage sur la voie du Yoga.  

"J'améliore mon Yoga" a constitué l'un des thèmes d'une semaine de travail lors d'un stage d'été qui a eu lieu en 2015, à Collbato, en Espagne.
Trois séminaires de Yoga ont eu lieu en Juillet 2015 (voir le lieu et aussi les autres stages d'été) :

            20 au 25 juillet 2015 : ˝J’améliore mon Yoga˝ (synthèse)
            27 juillet au 1er Août : ˝
De la posture à l’attitude˝
(ci-dessus)
           
3 au 8 Août : ˝Méditation : fondements et pratique˝ (pour lire la synthèse, cliquer ici)
Au plan technique, nous avons travaillé sur la libération de la main et du pied
: statique, mobilité, force, sans oublier les aspects symboliques et philosophiques de ces deux organes d'action considérés ainsi par la philosophie indienne

Retour à la page d'accueil