INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A..Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

 

Revue de Yoga Drish 140 parue en Décembre 2016
             

Voir aussi :
     - La revue de Yoga Drish : présentation                                                - 1000 titres publiés
     - Comment vous abonner et commander d'anciens numéros ?...
           - Drish spécial 700 titres
                                 

 

"Drish" Revue YOGA      29e année 140

 


Matsyâsana : la posture du Poisson : deux formes - De 1979 à 2013

poisson

Un regard sur l'apport réciproque Orient-Occident … une ouverture sur le monde

Revue Drish créée k éditée depuis 1988 par GillEric Leininger-Molinier et  DARSHANA Yoga Traditionnel - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.
   Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté 
29ème année  ISSN 0768-5661    

Pour vous abonner cliquer ici

Sommaire du n°140

Editorial …                                                               … 3 voir ci-dessous
Fiche technique : "Matsyâsana", le Poisson …            … 4 à 12 voir ci-dessous
Indispensables prérequis …                                        …13 à 15 voir ci-dessous
Un mot sur "Sarvangâsana" …                                    …16 voir ci-dessous
Le Yogi et ses biceps …                                             …17 à 30 voir ci-dessous
La prise de conscience est-elle indispensable …         …31 à 34 voir ci-dessous
Un mot sanskrit : "Rita" …                                         …35-36 voir ci-dessous
A méditer …                                                              …37 voir ci-dessous
Courrier des lecteurs : "Comment faire le vide"      …38-39 voir ci-dessous
Nos rendez-vous …                                                    …40 cliquer ici

   

Dépôt Légal & ISSN 4e trim. 2016. Tirage : 90 ex. Prochain Drish : Hiver 2017. Adhésion 2016-2017 : 30
Retrouvez les informations, les séminaires, les écrits et la rubrique Questions-Réponses sur
www.institutleininger.com

"Ce que nous savons vraiment, savoir que nous le savons. Ce que nous ne savons pas, savoir que nous ne le savons pas. Là est le savoir même"            Confucius

Editorial du n°140

On connaît du Yoga, ses postures, sa méditation sa concentration ….      
Il importe aussi d'en voir qu'il nous vient d'une contrée où les habitudes sont différentes à tous points de vue : activité physique quotidienne non sportive, mode de pensée, alimentation, principes de vie …
Ces différences exigent que nous comprenions l'esprit du Yoga pour mieux l'intégrer et sans risque. La posture présentée ici, obéit à cette exigence nécessaire de bien comprendre l'effet
recherché et de bien voir comment l'atteindre tout en respectant notre être et le point de départ d'où nous nous situons, qui n'est pas le même que celui des Indiens.
Bonne persévérance et à très bientôt.
                            @GillEric Leininger Molinier

Fiche technique : "Matsyâsana", le Poisson
La posture du Poisson compense et complète les effets des positions inversées.
C'est ce que l'on nomme une contre-posture.
En fait, elle ne "contre" rien, mais vient rééquilibrer un éventuel déséquilibre créé par une attitude corporelle prise pendant une durée plus ou moins longue.
Dans le cas précis, le Poisson suit toujours la très classique mais mal nommée
...

       ... Cet article richement illustré et commenté, compte 1849 mots.
            Vous pouvez dès à présent vous le procurer en le commandant : voir pour vous abonner.        

Indispensables prérequis
La posture du Poisson demande le travail de prérequis précis qui le rendront encore plus efficace et bénéfique.

Préparation nécessaire
Cette question a été largement développée l'été dernier lorsque nous avons abordé très concrètement, la fonction respiratoire et le maintien de la colonne vertébrale.
Permettez-moi un bref rappel qui montrera mieux les éléments en présence.
La colonne vertébrale dans sa portion thoracique, est marquée par ...

       ... Cet article présente sur plusieurs pages illustrées, ces "indispensables prérequis régulièrement présentés lors des stages de Yoga.
            Pour accéder à l'article, cliquer ici.

Un mot sur : "Sarvangâsana" - "Posture du corps entier"
Ce que l'on appelle "Chandelle" a pour nom sanskrit : "Sarvangâsana". Le mot "âsana" vous est connu : j'y reviendrai un jour prochain, comme cela a été fait pour d'autres mots sanskrits.
L'approche au moins modérée de cette langue ancienne classique s'avère incontournable dès l'instant où l'on souhaite approfondir la discipline du Yoga qui a été véhiculée par cette langue.

Des termes courants

     
Sarvangâsana, dite "chandelle"
La première partie du mot est moins compréhensible et plus difficile à utiliser pour nommer cette pratique pourtant courante.
En sanskrit, "Sarva" signifie "tous" ou "chaque" et "Anga" veut dire : "membre".
C'est aussi, dans le texte du Yoga traditionnel de Patanjali, chaque étape du Yoga : l'étape première du Yoga, nommée "Yama", avec ses cinq principes, forme un "Anga", de même que la deuxième étape, "Niyama", la partie consacrée à la posture, "Âsana", idem, etc.
A partir de ces éléments, "Sarvangâsana" devrait se traduire par : "Posture de tous les membres"
L'association des deux premiers termes a une signification nuancée : "Sarvanga" signifie : "tout le corps", "le corps entier".
"Sarvangâsana" est donc, la "posture du corps entier".

Le Yogi et ses biceps
Voilà un drôle de titre lorsqu'on sait que la préoccupation des yogis indiens, et européens aussi, si je puis me permettre cette généralisation, n'est pas de développer une musculature outrancière à l'utilité discutable.
Les yogis indiens avaient-ils connaissance de leurs muscles comme on peut l'acquérir lors de la formation d'enseignants de Yoga ou lors des stages et sessions pédagogiques que je mets en place ?


Une connaissance du corps concrète 
Si savoir le nom de tel ou tel muscle ne leur était sûrement pas utile, il n'en est pas de même pour nous en Occident.
Les connaissances développées en anatomie et en physiologie peuvent largement nous éclairer sur notre pratique et son sens ...


       ... Cet article, particulièrement utile dans la démarche de connaissance de soi et d'un travail à la fois bien compris
            et sans risque, compte 3213 mots. Pour y accéder, cliquer ici

La prise de conscience est-elle indispensable ?
C'est un rituel, ce mot n'étant surtout pas pris au sens de routine habituelle ayant perdu tout sens tant il est répété de manière systématique et automatique. Si j'emploie le mot "rituel" (Cf. "Un mot sanskrit : "Rita", page 36) à propos de la prise de conscience, c'est d'une part pour préciser qu'il s'agit d'une pratique habituelle et nécessaire en début de séance, mais aussi qu'elle permet de rétablir un ordre.
Lors de chaque début de séance, immanquablement, nous prenons une position stable pour ce moment particulier.

Un mot sanskrit : "Rita"
Sachant que notre langue a des origines indo-européennes, il est courant de rencontrer nombre de mots dont la racine venue d'Orient, s'entend de façon très audible, dans le langage que nous utilisons chaque jour.

     ...
Cet article est réservé aux abonnés.
         
Pour y accéder, cliquer ici

A méditer

    
""Le Yoga a pour but la transformation de l'âme"
            Carl Gustav Jung, Médecin, psychiatre, psychologue, 1875-1961

... retrouvez tous les articles en vous abonnant directement : cliquer ici.

"Mieux vaut pour chacun sa propre loi d’action, même imparfaite, que la loi d’autrui, même bien appliquée. On n’encourt pas de faute quand on agit selon sa propre nature"
                                                    Bhagavad Gîtâ III, 35 et XVIII, 47


 Retour à la page d'accueil