spirale INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

Correspondant de Presse - Colonne de Colomiers, La Voix du Midi, 2006 à 2009 - Extraits

Cette originalité qu’on nous envie, 18 Janvier 2009 …

Cette originalité qu’on nous envie …

Seconde ville après Toulouse dans le département, bien qu’elle soit une grande ville, Colomiers connaît très peu de problèmes de circulation. La raison ? une organisation de la ville bien pensée.

En 1955, le constat était le suivant : Colomiers devenait la banlieue ouvrière des usines toulousaines d’aviation. Privilégiant la fluidité de la circulation ainsi que l’harmonie, le plan d’urbanisme prévoyait dès les années 60, une voie autoroutière à grande circulation, la première de la région, avec ses bretelles et nœuds de raccordement, les voies de ceinture des grands quartiers  et d’accès aux zones industrielles, les routes et allées séparant les petits quartiers raccordant ces derniers aux voies d’accès principales, les chemins et allées d’accès aux habitations, et enfin, les cheminements pour piétons . Depuis peu, les voies pour deux-roues sont installées. L’organisation des boulevards en trèfle délimitait ainsi les quartiers autour d’un centre, et leur assurait d’être reliés entre eux par des carrefours giratoires : les fameux ronds-points de Colomiers, laquelle se distingue par l’absence de feux rouges, ce qui est très appréciable lorsque la ville passe de 10 000 habitants en 1967, à 20 000 en 1975 et à plus de 30 000 maintenant.

Petit-Prince, Egalité, Laïcité, la Paix, Rêve de l’enfant …

Pendant longtemps, la priorité étant à droite, les ronds-points seront atypiques et comme quelques rares lieux en France, la priorité sera donnée aux boulevards, et non à l’anneau. En 2001, une étude est menée, intégrant divers paramètres : augmentation des flux, renforcement des transports collectifs, itinéraires piétons et cyclables ainsi que les quelques blocages survenant aux heures de pointe … De plus, la situation se complique du fait que sur les 65 giratoires, 8 sont déjà à priorité à l’anneau, ce qui peut dérouter aussi bien les automobilistes de passage que les Columérins eux-mêmes.

Ronds-points du Petit-Prince, de l’Egalité, du Bonheur, du Soleil couchant, de la Fraternité … C’est à l’initiative du Conseil Municipal Jeunes  que les ronds-points portent des noms significatifs. C’est ainsi que vous retrouverez les ronds-points de l’Humanité, de la Laïcité, de la Paix, de l’Amitié … Autant de valeurs auxquelles nos jeunes Columérins ont été sensibles au point de les intégrer dans les dénominations de ces particularités columérines qui facilitent tant notre circulation quotidienne : ronds-points de l’Amour, de l’Oiseau blanc, de la Liberté, des Droits de l’Homme, de la Solidarité, du Rêve de l’enfant …

En plus, le plaisir réel qu’offrent à la vue les paysages particuliers de chacun de ces giratoires, s’ajoute au bonheur de circuler dans de bonnes conditions.

GE Leininger

Retour à la page d'accueil