INSTITUT   LEININGER 

Thérapie holistique - Yogathérapie - Accompagnement personnalisé        
Centre de Recherche Indépendant de Yoga Adapté
(K.R.I.Y.A.)
                                    
 
Pour votre bien-être
               Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -

Correspondant de Presse - Colonne de Colomiers, La Voix du Midi, 2006 à 2009 - Extraits

Nathalie Paradis expose à Colomiers - 22 Septembre 2008

Nathalie Paradis expose à Colomiers

La peinture à l’huile c’est bien difficile, mais c’est bien plus beau que la peinture à l’eau, c’est ce que prétend la comptine. Mais est-ce justifié ? On prétendra que cela dépend des goûts des uns et des autres ; mais il suffit de venir contempler l’exposition de Nathalie Paradis, Animatrice en arts plastiques, à Colomiers pour se rendre compte à quel point l’aquarelle est belle, douce et forte à la fois, expressive et vivante.

Il a déposé son sac et sa veste sur le banc et s’y est assis : son regard et sa main se tendent vers quelques colombes espérant quelques miettes ou graines qu’il semble leur donner. L’atmosphère est paisible et laisse entrevoir une sorte de complicité, d’un instant et éternelle à la fois, entre le jeune homme et les oiseaux posés là, sous de puissants arbres protecteurs. Plus loin, un enfant dort, posé sur le ciel blanc légèrement azur et semble flotter dans une paix magnifiquement sereine. Combien de beautés et de laideurs ce vieux regard bleu a-t-il dû voir ? Et cette moustache fine au-dessus d’une longue barbe blanche encadrant une bouche qui a dû dire bien des choses et goûter à la vie, souhaitons suffisamment, lorsqu’au déclin des ans, la forme de l’être est marquée par le temps qui passe. Sur un muret de briques aux couleurs incertaines, trônent quelques pots plus ou moins bien emboîtés, plus ou moins ébréchés, dégarnis, dans une végétation de branches, de plantes, de feuilles et d’herbes dont la nature elle seule, connaît le secret du désordre.

Le temps …

Là-bas, un pont de bois clair rustique enjambe une rivière calme au bord de laquelle de nombreux roseaux courbent leur coiffe sous le vent léger, tandis que quelques arbres dressent leurs couleurs variées presque automnales vers le pur bleu du ciel que quelques nuages blancs séparent de la puissante montagne. Dans La Romieu, ravages du temps, les couleurs chaudes du cloître contrastent avec le jardin frais et ombragé autour duquel il tourne, laissant au visiteur l’impression des nombreux siècles écoulés, tant l’architecture a pu souffrir des ans et a abandonné au temps qui passe, quelques volutes de pierre dont l’absence, remarquable dans cet équilibre de pierre et de végétal, situe ce cadre en dehors du temps.

Côté jardin, on voit bien qu’elle a vécu, cette vieille masure dont le mur laisse apparaître  les pierres et dont les contrevents semblent résister, imperturbables, au temps et à ses infatigables assauts. Un escalier mène vers une porte, sous une arche de verdure, tandis que quelques plantes déposées tout le long du mur, encadrent une porte hospitalière où on se sent le bienvenu.

A ne pas manquer. FAC de Colomiers (près de la piscine), du Lundi au Vendredi.

GE Leininger

Retour à la page d'accueil