INSTITUT LEININGER - Ecole de Yoga du K.R.I.Y.A.Khaj div

- Un bon mental, une bonne philosophie de vie, un corps souple et fort pour mieux vivre sa vie -


Questions-Réponses -
Thème : Questions techniques

Quelle est la position assise la meilleure ? 

Il en existe plusieurs, mais la meilleure est celle qui est la plus adaptée à votre morphologie, à votre confort, à votre habitude, à votre disponibilité corporelle et mentale. 
Il est difficile de dire cela directement, car la position assise est celle dans laquelle vous serez le plus à l'aise, ce qui signifie que cela peut varier d'une personne à l'autre, d'autant que le confort doit répondre à des exigences techniques précises concernant la position du bassin et du dos. 
A voir une prochaine fois sur votre tapis de Yoga au cours d'une séance à l'Institut.

Le Yoga aide-t-il à récupérer ? 

Plusieurs pratiques de Yoga permettent de récupérer en ce sens qu'elles permettent simplement d'aider le corps dans cette fonction.
Certains étirements, certaines pratiques respiratoires, quelques postures inversées assurent une récupération de qualité.
C'est à la fois théorique et concret : je le précise parce que je le sais et aussi parce que je l'ai testé. C'est donc du vécu.

Yoga sans énergie
Je viens de lire "la lettre" et particulièrement ce qui concerne l'article "vidé, sans énergie..." La semaine dernière je ne suis pas venue en raison d'un gros coup de fatigue. En ce moment je me sens particulièrement fatiguée, vidée de toute énergie, et je subis cet état. Peut-être qu'en vous le signalant, vous pouvez m'apporter une réponse, avec le yoga. Vous parlez de reconstruire son capital énergétique... Cela m'interesse vraiment. Comment ? Anne

Bonjour,
Il est tout à fait possible de pratiquer le Yoga, même lorsqu'on n'est pas en forme ou fatigué, ou encore sans énergie, ce qui, bien que cela se ressemble, mérit
e d'être nuancé.

Je pratique le Yoga depuis de nombreuses années, mais mon kiné, pour des raisons de maux de dos, m'a demandé de cesser cette pratique qui m'apporte pourtant beaucoup au niveau de la détente et du mieux-être global. Que dois-je faire ? L'écouter ? Ou continuer à pratiquer ?

Je comprends le sens de votre question et la peine que cette hésitation peut apporter : doit-on s'en tenir à ce que prescrit un soignant, ou à ses propres habitues de fonctionnement qui nous conviennent ?
Je ne puis que vous conseiller la lecture de G. Groddeck, de Norman Cousins ou encore de Bernie S. Siegel et de Claude Bernard, père de la médecine moderne : elle vous apportera des points de vue nuancés et prudents sur le point de vue médical que je ne remets pas en question, mais face auquel je pose la parole de la personne, du sujet, de l'individu.
Dans votre cas, si le Yoga vous apporte des binfaits, c'est qu'il est bien pratiqué; alors je ne puis que vous encourageerr à poursuivre, car, tant que ses techniques sont abordées dans l'esprit du Yoga, c'est à dire avec le l'observation permanente des principes d'effort et de confort, il n'y a pas de risque de vous faire mal, et de plus, vous continuerez à mobiliser votre corps et à agir par vos propres moyens, en plus de ceux médicaux, ce qui est fondamental lorsque les troubles de la santé sont là.
En un mot : continuez! Bon courage.

 

Y-a-t-il un moment meilleur qu'un autre pour la pratique ? Et lequel ?

La question du moment de la pratique correspond à la notion de disponibilité en terme de temps et en terme de corps.
En terme de temps d'abord : si vous décidez de ne pas pratiquer seule et de vous inscrire à un cours, vous serez tenue aux horaires proposés.
Mais si vous travaillez seule, c'est aussi votre disponibilité à vous qui comptera : on n'a pas toujours une heure ou plus devant soi pour pratiquer...
Enfin, il faut aussi que corps et esprit soient prêts, et ce n'est pas sur commande ou par volonté que cela se fera. Enfin, lorsque vous connaîtrez les habitudes et préférences de votre corps et de votre esprit, le moment de la pratique se trouvera presque automatiquement.
Bonne pratique. A bientôt. GELM

Comment savoir que c'est le bon moment pour faire du Yoga ?

Je voudrais ajouter que la voie à suivre est aussi la "fringale", l'appétit est toujours un bon conseiller, et lorsqu'il arrive d'avoir une "fringale" de Yoga, il ne faut pas hésiter à se mettre sur son tapis et à pratiquer. L'intuition et le vécu feront le reste

J'ai tenté de faire du yoga le matin, mais c'est plutôt difficile, voire douloureux. Dois-je changer de moment ?

La pratique du matin est excellente, qu'elle soit longue ou courte, selon la disponibilité, l'envie et les besoins du moment.
Cette pratique matinale obéit aussi aux règles du Yoga classique, à savoir qu'il faut pratiquer de façon ferme et agréable.
Si les sensations matinales sont plus marquées, plus intenses, si vous sentez votre Yoga plus difficile que lors des autres moments de la journée, c'est normal ; par contre si la pratique est vraiment douloureuse, il faut "lever le pied".
Ne changez pas de moment : il serait dommage de vous priver des effets importants de la séance matinale.
Par contre, il faut revoir soit votre façon de pratiquer, soit les techniques choisies, car tout ne peut pas se pratiquer le matin au lever, soit ces deux points en même temps. Bon courage et bonne pratique.

Retour à la page d'accueil